27 mai 2020 – Hommage à la Résistance et au Conseil National de la Résistance

Reportage :

http://pcbigouden.over-blog.com/2020/05/27-mai-2020-journee-nationale-de-la-resistance.html

Lien vers le blog sur la Résistance en Pays Bigouden

Le programme du CNR, Conseil National de la Résistance

élaboré dans une période où notre pays était entièrement à redresser, à l’origine de toute notre protection sociale.

Et c’est cet ensemble, plus que jamais d’actualité, que toutes les droites veulent détruire, RN, LR, LREM, MEDEF, direction de la CFDT, certains dirigeants verts, etc…

Share Button

Loctudy : le bulletin municipal falsifie l’Histoire

L’Estran – le bulletin municipal n° 77 du mois de février 2020 – réserve une surprise aux lecteurs attentifs. Sous la rubrique « Histoire Locale » un article très documenté, non signé, retrace l’histoire du Château et du domaine du Dourdy, des origines de la propriété foncière en 1414… jusqu’à nos jours.

Et, surprise, on lit cette phrase invraisemblable :

Lire la suite…

Share Button

Loctudy : Massacre à la tronçonneuse à Pen Ar Veur

Article du journal Le Télégramme publié le 08 mai 2020

https://www.letelegramme.fr/finistere/loctudy/massacre-a-la-tronconneuse-a-pen-ar-veur-08-05-2020-12549535.php

Massacre à la tronçonneuse  à Pen Ar Veur

La liste « Citoyenneté, solidarité, environnement », créditée de 22,5 % des voix au premier tour des municipales, vient d’envoyer une lettre au maire, Christine Zamuner, pour dénoncer les travaux de déboisement et d’entretien réalisés sur le site de Pen Ar Veur par l’Institut de France.

De plus en plus de Loctudistes sont stupéfaits de constater l’ampleur des dégâts liés aux travaux réalisés par l’Institut de France, sur le site de Pen Ar Veur, une des zones naturelles les mieux préservées de la commune. En écho à ce mécontentement, Christine Corfmat, tête de la liste « Citoyenneté, solidarité, environnement », et André Flamand ont envoyé une lettre au maire, Christine Zamuner, pour s’en plaindre. Ils estiment, en effet, ces travaux « illicites » car réalisés « sur un terrain classé en espace boisé à conserver… sans avoir préalablement obtenu une autorisation ».

Le maire stoppe les travaux

Alertée lundi, Christine Zamuner s’est rendue sur place avec Loïc Fortun, directeur des services techniques. Elle a alors constaté l’infraction et a fait stopper ces travaux commencés par l’entreprise Daniel paysage de Plomeur.

« L’Institut de France est passé en octobre, à Loctudy. Je n’étais pas présente.Les responsables de l’Institut ont présenté leur projet global aux services de la mairie, sans renter dans les détails. Les travaux de restauration du penty de Pen Ar Veur ont été abordés, mais il n’a jamais été question de déboisement. Dans tous les cas, je n’étais pas au courant des travaux commencés la semaine dernière pour la bonne raison qu’aucune déclaration préalable n’est arrivée en mairie et que je n’ai donc jamais rien validé en ce sens », souligne le maire.

« Si une demande venait à être déposée par l’Institut de France, celle-ci devrait, à notre sens, être refusée »

Douze arbres déjà abattus

« Douze arbres ont déjà été abattus, le projet total entraînerait l’abattage de six arbres supplémentaires », signale Loïc Fortun, directeur des services techniques, qui précise que « ces travaux sont réalisés pour des raisons de sécurité ». « On constate sur les troncs abattus qu’effectivement certain sont creux ou décomposés dans leur cœur. La déclaration préalable devra démontrer cet état pour recevoir un avis favorable », poursuit-il.

Vers le dépôt d’une plainte ?

Une simple observation permet cependant de constater que de nombreux arbres abattus semblaient parfaitement sains, comme l’ont souligné les rédacteurs de la lettre adressée au maire, selon lesquels « si une demande venait à être déposée par l’Institut de France, celle-ci devrait, à notre sens, être refusée sauf à prouver que tous les arbres sont malades. Or ce n’est pas le cas », poursuivent-ils, précisant par ailleurs ne pas exclure de déposer une plainte.

Plus surprenant, un arbre totalement mort, situé en bordure du champ de coupe, a été épargné, ce qui laisse planer quelques doutes sur ce projet d’abattage visant la mise en sécurité des espaces boisés de l’Institut de France.

Les arbres situés à gauche du chemin d’accès au penty ont été épargnés grâce à l’intervention du maire.

Le penty « Chez Marie » destiné à devenir un gîte

« Permettez de vous faire part de notre étonnement quant aux moyens utilisés pour une simple rénovation intérieure d’un penty », insistent-ils dans leur lettre. Le penty en question, connu sous le nom de « Chez Marie » par les habitants du quartier du Suler, est admirablement situé dans un cadre préservé, les pieds dans l’eau de l’anse de Pen Ar Veur. Il a vocation à être transformé en gîte après avoir été intérieurement rénové. Son chemin d’accès est aujourd’hui suffisamment large pour permettre le passage de tout véhicule de taille moyenne, y compris un véhicule professionnel.


Remarque : L’Institut de France, dirigé par Xavier Darcos (ancien ministre de Sarkozy) est venu en Octobre à la mairie de Loctudy présenter un projet concernant tout le domaine de Kerazan.

Il serait intéressant d’avoir le détail de cette “entrevue” et de la position qui a été prise par l’équipe municipale. Peut-être que quelqu’un nous dira la vérité…

Et dans un autre article du Télégramme l’Institut de France affirme que :

D’autres travaux sont programmés d’ici la fin de l’année comme la rénovation du Penty de Pen Ar Veur, la restauration et la transformation en habitation d’une ancienne bergerie située près du Grand Kerazan, la création d’un accès pour véhicules lourds à l’arrière de la salle de réception.
Une nouvelle vague de travaux est également prévue l’année prochaine avec la transformation en gîtes des locaux situés dans la tour, la transformation de l’ancienne salle d’exposition en logements destinés aux stagiaires en période estivale, etc.
Tous ces projets ont recueilli l’approbation de l’architecte des Bâtiments de France et ont été présentés à Christine Zamuner, maire, et à ses responsables techniques.

              Alors, dans le cadre de la transparence prônée par l’équipe municipale en place, ne pourrions-nous pas consulter les documents dont parle l’Institut De France ?

Share Button

Lettre-ouverte de la section PCF du Pays Bigouden au Président de la Communauté de communes du Pays Bigouden Sud A propos de la mise à disposition des masques pour la protection de la population

A propos de la mise à disposition des masques pour la protection de la population

Monsieur le Président,

Le Premier Ministre a annoncé le « déconfinement » pour le 11 mai. Or nombre de nos concitoyens sont inquiets pour leur santé, ne sachant si les conditions seront à cette date remplies pour se déplacer, travailler et envoyer leurs enfants à l’école en toute sécurité ; la question de la mise à disposition de masques que personne ne voit venir est donc au cœur de leur préoccupation.

Lire la suite…

Share Button

Plus jamais ça ! C’est maintenant qu’il faut préparer la suite…

C’est maintenant qu’il faut préparer la suite …

Quelques analyses et propositions : philosophe, économistes, politiques…

Des analyses, des propositions, c’est maintenant que la suite se prépare…

Share Button

Visite de Macron dans le Finistère : communiqué de la CGT

Communiqué de la CGT :

En avril dans un monde normal il n’y a pas de tomates, par contre Macron devrait prendre des mesures d’urgence !

Alors que le confinement est le moyen le plus efficace de se préserver du Covid 19, le président Macron se déplace dans le Finistère. Pourquoi prend t’il pour lui et pour les nombreuses personnes qui l’accompagnent un tel risque?

En réalité, il vient soutenir le modèle de l’agri-business français qui produit des tomates en plein mois d’avril (alors qu’une tomate est mûre au mieux à la mi-juillet) en abîmant la nature et en payant peu les salarié.e.s (dont on se souvient encore dans le département comment en parlait celui qui était ministre de l’économie).

Lire la suite…

Share Button

Mémoires d’un directeur d’EHPAD retraité et, puisque vieux, confiné. Ce qu’il faut quand même rappeler et surtout ne pas oublier ni occulter !!!

Le témoignage d’un directeur d’Ehpad venu en retraite dans notre pays bigouden
 

          Cette épidémie mondiale est survenue en France alors que le monde hospitalier était en crise depuis des années et criait sa détresse depuis des mois à l’image notamment des services d’urgence, à bout, incapables d’assurer correctement leur travail. “L’hôpital, les Ehpad sont au bord de la rupture” prévenaient mi-janvier plus de mille deux cents chefs de service en démissionnant de leurs fonctions administratives !

Lire la suite…

Share Button

Quel rassemblement politique face au défi du “jour d’après” ?

Quel rassemblement politique face au défi du “jour d’après” ?

Share Button

Pétition : Des milliards pour les hôpitaux, pas pour le capital !

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-des-milliards-pour-l-h%C3%B4pital-pas-pour-le-capital-covid-19-france-et-hopitalpascapital

Déjà plus de 100 000 signataires

Premiers signataires :
  Basset  Jean-Pierre, Militant associatif, secteur santé
  Bellal Amar, Rédacteur en chef de Progressistes
  Boccara Frédéric, Economiste, membre du CESE, responsable politique
  Bodin Thierry, Syndicaliste, Sanofi
  Bonnery Stéphane, Professeur des universités, sciences de l’éducation
  Cailletaud Marie-Claire, Syndicaliste, membre du CESE
  Cohen Laurence, Sénatrice, Groupe citoyens, républicains et communistes
  Durand Denis, Economiste, directeur de la revue Economie & Politique
  Durand Jean-Marc, Fiscaliste, élu communal
  Gonçalves Anthony, Professeur de médecine, cancérologue
  Gravouil Denis, Syndicaliste
  Joly Pascal, Syndicaliste
  Lefèbvre Fabienne, Elue municipale, ingénieure en sciences sociales
  Leflon Michèle, Médecin
  Limousin Michel, Médecin
  Montangon Maryse, Soignante, militante politique
  Prudhomme Christophe, praticien hospitalier, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France, Hôpital Avicenne Bobigny
  Rouchy Fabienne, Syndicaliste, Banque de France
  Stivala Mireille, Aide-soignante, Syndicaliste
  Talbot Baptiste, Syndicaliste services publics
  Téjas Patricia, Syndicaliste, finances
  Ternant Evelyne, Economiste, responsable politique

Parmi les signataires, nous relevons les noms suivants (nos excuses aux autres) :
– André Chassaigne, député communiste, président du groupe DGR à l’Assemblée nationale
– Henri Sterdyniak, Economiste, membre des économistes atterrés
– Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité, ancien député communiste européen, groupe GUE
– Pierre Barbancey, journaliste international
– Olivier Coux, chercheur en biologie cellulaire, CNRS
– Monica Passos, Chanteuse
– Jean-Luc Gibelin, directeur d’hôpital honoraire
– Evelyne Zarka, élue 3è arrondissement, Paris
– Romain Marchand, élu communiste, Ivry
– Claude Aufort, Ingénieur CEA retraité
– Alain Obadia, président de la Fondation Gabriel Péri
– Raphaëlle Primet, élue communiste conseil de Paris
– Gilles Alfonsi, Saint-Denis
– Fabienne Haloui, Avignon
– Rabah Balloul, Radio Arts-Mada
– Nicolas Bonnet, Président groupe communiste conseil de Paris
– Jean Fabbri, Syndicaliste enseignement supérieur
– Philippe Sultan, Haut fonctionnaire, membre CA fondation Copernic
– Céline Brulin, Sénatrice communiste de Seine-Maritime
– Sébastien Jumel, Député communiste de Seine-Maritime
– Jean-Paul Lecoq, Député communiste Seine-Maritime
– Hubert Wulfranc, Député communiste Seine-Maritime

Share Button

Inverser les priorités ! L’Humain d’abord, pas la finance…

Inverser les priorités ! L’Humain d’abord, pas la finance…

Share Button

Réfléchir aux jours d’après… Ne pas recommencer comme avant !

Dany Lang, Christophe Prudhomme, Coline Serreau, Annie Ernaux, …. une pétition, des appels

Lire la suite…

Share Button

Sauver le genre humain, pas seulement la planète !

Sauver le genre humain, pas seulement la planète !

par le philosophe marxiste Lucien Sève, qui vient de décéder du coronavirus

Le lien vers l’article du Monde Diplomatique :

https://www.monde-diplomatique.fr/2011/11/SEVE/46912

 

Et si vous avez envie d’en savoir plus sur Lucien Sève : des articles dans le journal l’Humanité du 24 mars :

https://www.humanite.fr/search/Lucien%20S%C3%A8ve

https://www.humanite.fr/disparition-lucien-seve-marx-et-les-communistes-686800

Ceci téléchargeable en PDF

Vidéo : Lucien Sève “tout va très mal, soyez optimiste”

 

Share Button

Hôpital : de la casse à la crise..

Les saignées budgétaires des dernières années mettent à mal la capacité des établissements publics à faire face à l’épidémie de coronavirus.

Lien vers un article à ce sujet sur le blog de Gaston B


Et 2 parutions dans l’Humanité du 23 mars

Nous avons plein de grenades lacrymogènes, de LBD, mais pas de masques, c’est leur choix…. (Macron, Le Drian et Cie..)

nous vendons plein d’armes, mais nous ne produisons plus d’oxygène, c’est un choix…

 

Share Button

J’accuse !

Share Button

Pont L’Abbé : la liste “Pont L’Abbé verte et solidaire”

La liste de gauche, face à deux listes masquées “sans étiquette !”

Nous sommes la seule liste qui assume, avec liberté, responsabilité et fierté, son identité politique” affirme Laurent Cavaloc. Il ajoute : “C’est la liste de la cohérence et de la permanence des idées, une équipe fidèle à ses valeurs, principes et engagements, qui assume sa responsabilité citoyenne et démocratique“.

Lire la suite…

Share Button

Loctudy : la liste “Citoyenneté Solidarité Environnement”

Liste conduite par le binôme Christine CORFMAT et André FLAMAND, et soutenue par le PS, le PC, EELV, et l’association Front de Gauche du pays bigouden

Liste de gauche face à deux listes de droite sur la commune de Loctudy

Lire la suite…

Share Button

Plomeur : la liste “Plomeur Eco-Solidaires”

Issu du groupe d’opposition formé de Valérie Le Bellec et Olivier Coquelin – qui, durant six années, ont mené une opposition constructive au sein du conseil municipal -, notre liste se veut avant tout porteuse d’un projet participatif, solidaire et écologique.

Lire la suite…

Share Button

Plobannalec-Lesconil : la liste Vivre Ensemble

La liste conduite par Bruno Jullien

Lire la suite…

Share Button

Penmarc’h : la liste Penmarc’h avec vous

Liste conduite par Gwenola Le Troadec, en tandem avec Jean-Paul Stanzel

Lire la suite…

Share Button

Retraites : la justice, c’est de retirer le projet. Pourquoi pas un référendum sur un sujet aussi important, un choix de société.

Depuis des mois notre pays vit au rythme des mobilisations populaires contestant le projet de “réforme” des retraites du gouvernement.

Le rejet est massif et en face le gouvernement est à court d’arguments. Il s’agit en fait de faire baisser fortement le niveau des pensions, de faire travailler plus longtemps, et d’offrir une opportunité de profits aux assurances privées et aux banques. Les dirigeants ne s’en cachent même plus : le patron de BlackRock est décoré de la légion d’honneur et Jacques Maire, fils de l’ancien dirigeant de la CFDT Edmond Maire, gros actionnaire d’AXA, ancien cadre d’AXA, est chargé de mener à bien cette “réforme”.

Lire la suite…

Share Button

Et notre députée Tanguy encore dans un mauvais coup..

Ils aiment la démocratie

Retenez-bien les noms de ces treize parlementaires de l’ouest : Thierry Benoit (35- UDI) et Florian Bachelier (35-LREM), Erwan Balamant (29-MODEM), Hervé Berville (22-LREM), Éric Bothorel (22-LREM), Yves Daniel (44-LREM), Jean-Michel Jacques(56- LREM), Mustapha Laabid (35-LREM), Jean-Charles Larsonneur (29-LREM), Nicole Le Peih (56-LREM), Jimmy Pahun (56-MODEM) Liliana Tanguy (29-LREM), mais aussi Roland Lescure (LREM – député des Français de l’étranger – Canada, Ouest Bretagne).
Dans une tribune à Ouest-France, datée du 22 février, ces treize élus de la Nation, tous macroniens ou compatibles perdent leur calme et, s’ils en avaient, le sens de la démocratie et de la République. Pour eux, la loi portant la casse du système de retraites par répartition ne mérite pas tant de débats, tant d’amendements, tant de temps passé à l’assemblée. Ils n’en peuvent plus et s’impatientent de voir surgir le 49-3.
Retenez bien leurs noms. Voilà une avant-garde de l’autoritarisme macronien. Et nous allons découvrir – nous découvrons déjà – la République « gérée » comme une entreprise capitaliste. Avec sa direction retranchée et ses gardes-chiourmes dans les circonscriptions et communautés de commune. Et les actionnaires qui tirent les ficelles, invisibles.
Un coup de fil, un courrier, un mail. N’hésitez pas, ils aiment le contact et le débat. Même une petite visite à leur permanence leur ferait certainement plaisir. Alors voilà leurs coordonnées que nous avons trouvés sur leurs sites internet respectifs :

publié sur le site de Cause Commune 56

Share Button

C’est voté. La Saur a obtenu la gestion de l’eau potable sur le territoire de la Communauté de communes du Pays bigouden du sud (CCPBS) pour une durée de dix ans !

Jeudi 13 février, un mois avant le renouvellement du Conseil Communautaire, sans aucune information à la population, sans aucun débat, la décision a été prise, avec 5 abstentions cependant.

Tout était déjà ficelé d’avance !

Lire la suite…

Share Button

aidons les grévistes

Share Button

Adresse aux élus communautaires de la CCPBS à propos de la distribution de l’eau. Nous voulons un débat !

Le contrat actuel de délégation de service public confié à la SAUR arrive à échéance le 31/12/2020.

Le Conseil Communautaire du jeudi 13 février a prévu d’examiner le principe de reconduite de la délégation de service public qui serait attribuée pour une durée de 10 ans à partir de 2021.
Lors d’un précédent Conseil certains élus ont fait remarquer qu’il serait opportun de réfléchir à une reprise en régie en avançant le fait que “l’eau est un bien commun, que nous mettons dans les mains d’un service privé“.

Pourquoi cette précipitation ? Précipitation suspecte d’une présidence en fin de mandat… Ne serait-il pas plus logique, et plus sérieux car il s’agit d’une décision qui engage pour 10 ans, de laisser ce choix à prendre au futur Conseil communautaire qui sera élu en mars 2020.
C’est d’ailleurs cette position raisonnable qui a été adoptée par la Communauté de communes du Haut Pays Bigouden.

Nous demandons qu’aucune décision ne soit prise avant la mise en place d’un débat public par le Conseil qui sera élu le mois prochain.

Cette question n’a pas été abordée avec la population et sur le site de la CCPBS le prochain conseil n’est même pas annoncé, ni évidemment son ordre du jour, bonjour la transparence !

 

Voici ce que nous écrivions en novembre 2019.

CCPBS Pays bigouden Sud, Service public de distribution de l’eau. Où en est-on ?

Cet article sur la gestion de l’eau à Rennes en PDF

Share Button