Quelques documents récents

Le compte-rendu d’Ensemble! sur sa rencontre du 30 juin avec JL Mélenchon

La lettre du Front de Gauche Centre Finistère au député Ferrand, le 30juin

La lettre du Front de Gauche Morlaix à la députée socialiste Lebranchu

La motion des organisations syndicales en lutte pour le retrait de la loi travail à Mme Le Roy députée socialiste de Quimper, le 4 juillet

La remise d’une lettre à la députée Le Loch au sujet des traités transatlantiques par le Collectif Stop TAFTA-CETA du Pays Bigouden

La lettre ouverte du Front de Gauche du Pays Bigouden à la députée Annick Le Loch au sujet de la loi travail, le 4 juillet

Traités de libre-échange : un référendum sinon rien ! Communiqué des députés du Front de Gauche

MARDI, 26 AVRIL, 2016

Communiqué des députés Front de gauche

Depuis octobre dernier, les négociations sur le partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement (TAFTA) se sont accélérées entre la Commission européenne et les Etats-Unis, avec pour objectif de conclure un accord avant la fin de l’année 2016 et le terme du mandat de Barack Obama.

Alors que le 13ème cycle de négociation vient de débuter, le débat public est toujours inexistant. Les enjeux sont pourtant fondamentaux. Nous avions d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme dès le début des négociations et malheureusement, nos craintes se sont avérées justifiées. Après avoir défendu une proposition de résolution en mai 2014, rejetée par la majorité, les députés du Front de gauche ont demandé que les traités de libre-échange soient à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale ce mercredi 27 avril.

Le cadre foncièrement anti-démocratique des négociations, le manque de transparence de la Commission européenne et du Gouvernement français qui tiennent à l’écart les citoyens sont intolérables. Pour leur part, les lobbies des multinationales sont invités à la table des négociations…

La société civile rejette massivement ce traité du moins disant social, sanitaire et environnemental. En témoigne le nombre de signataires d’une pétition, qui a réuni plus de 3,4 millions de citoyens européens.

Face à la contestation grandissante, le gouvernement s’est déclaré hostile aux points les plus contestés du traité. Pourtant, il a signé le CETA (partenariat commercial UE-Canada), qui contient les dispositions les plus contestées du TAFTA. Nous ne sommes pas dupes de la manoeuvre.

La lutte anti-TAFTA – CETA doit continuer ! Nous réclamons l’organisation d’un référendum sur la participation de notre pays aux traités transatlantiques, pour que la démocratie ne soit pas bafouée et que le peuple puisse décider de son avenir.


Pour tous renseignements sur ces traités du GMT (Grand Marché Transatlantique) consulter le site Internet du Collectif StopTafta du Pays Bigouden
www.taftaquoi.wordpress.com 

Discussion à propos de la situation politique et des pespectives

Après le résultat inquiétant des élections régionales, l’état d’urgence, la politique extrêmement droitière du gouvernement socialiste,
une discussion est indispensable au sein de la gauche d’alternative.

Où en sommes nous ? Que faire ? Quelles perspectives ?

Afin d’aider au débat voici quelques pistes, quelques propositions, quelques avis, bien sûr à compléter.

Au cours de l’assemblée de rentrée du Front de Gauche Pays Bigouden (association) samedi 30 janvier 2016 de 10h à 13h à la MPT de Pont L’Abbé

nous aurons l’occasion de discuter de la situation. L’invitation pour le 30

Dimanche 11 octobre à Berrien “Résistances en fête” avec le collectif Front De Gauche centre Finistère

Dimanche 11 octobre à Berrien, salle Asphodèle, “Résistances en fête” avec le collectif FDG centre Finistère, à partir de 11h

Stands animés par des associations locales de résistance.

Entrée 5€         Entrée + repas 10€

  • 11h Apéritif festif gratuit animé par Maïon
  • 12h Chili con carne et (ou) crêpes, gâteaux. Repas animé par Patricia Paulus
  • 14h Débat entre tous les participants : Urgence à construire ensemble un monde de paix, de justice, fraternel, solidaire, écologique.
  • 16h Concert avec Cover Field

Stands buvette et librairie toute la journée

Front de gauche 80 personnes à l’assemblée départementale Dimanche 20 septembre 2015

Le Front de gauche a choisi Berrien pour organiser son assemblée départementale en raison de la mobilisation de la commune contre le Tafta, l’accord commercial transatlantique.
ob_00a33f_006Près de 80 personnes étaient rassemblées pour cette réunion de rentrée sur fond d’élections régionales. Parmi elles, des adhérents des différentes composantes du Front de gauche et des collectifs locaux ainsi que des sympathisants.
Les militants ont planché sur quatre thèmes, les services publics, l’agriculture et l’agroalimentaire, l’économie maritime et la culture en Bretagne.
Objectif : dégager les grandes lignes du programme alors que sur le plan des alliances éventuelles, les discussions sont toujours en cours avec Europe Écologie Les Verts.ob_134662_004

Préparation des élections régionales des 6 et 13 décembre

Régionales : Communiqué du Front de Gauche Bretagne après l’AG régionale du 5 septembre

Le Samedi 5 Septembre s’est tenue à Rennes une Assemblée Citoyenne, à l’appel des organisations du Front de Gauche de toute la Bretagne, et ouverte à toutes celles et ceux qui veulent voir mener sur les territoires des politiques de gauche audacieuses, sociales, démocratiques, féministes, écologiques.

Le but était clair: l’unité à la gauche du PS, et l’espace est large, pour les élections régionales de Décembre prochain.

À la suite de débats très fructueux, en séance plénière et en ateliers, 3 décisions ont été prises:

– le programme de cette liste est et sera issu de toute cette co-élaboration citoyenne que le Front de Gauche en Bretagne, avec tous les groupes et les collectifs engagés dans les combats sociaux, féministes, écologistes, construit ces derniers mois. Il portera la marque des ruptures nécessaires avec le carcan libéral: coopérations entre les territoires, priorité à l’agriculture paysanne, revalorisation des services publics, relocalisation des activités économiques, filière construction–déconstruction navale, aide à la reprise d’entreprises par les salariés, stricts critères sociaux et environnementaux aux aides aux entreprises…

– la liste sera menée pour le Front de Gauche par Xavier Compain (PCF, 22) et Sylvie Larue (Ensemble, 35). Un porte-parolat pluraliste est prévu. Des discussions se poursuivent pour une union avec EELV en Bretagne, et avec d’autres forces politiques, sans préalable de postes ou de places, ni blocage programmatique, sur Notre-Dame-des-Landes par exemple.

– la décision d’éventuelle fusion ou non-fusion avec une autre liste au deuxième tour sera prise au lendemain du premier tour, démocratiquement, en associant tous les acteurs de la campagne du premier tour.

Ainsi rassemblés, les principales organisations politiques du Front de Gauche, (PCF, PG, Ensemble), les collectifs citoyens de gauche, les militants associatifs, syndicaux culturels… lancent un appel à tous les hommes et femmes sincèrement de gauche, qui ne veulent pas du retour de la droite ou de l’extrême droite au pouvoir en Bretagne, mais ne veulent pas non plus accepter que les mêmes politiques ultra-libérales, anti-sociales, austéritaires du gouvernement socialiste soient relayées en Bretagne.


 

Assemblée générale départementale du Front de Gauche Finistère à Berrien le dimanche 20 septembre

Bonjour à toutes et à tous,
La Coordination du Front de Gauche du Finistère réunissant les différentes composantes, les collectifs et groupes locaux du FDG a décidé d’organiser une Assemblée Générale des Militants et Sympathisants du Front de Gauche du Finistère le Dimanche 20 septembre 2015 à Berrien, dans la salle Asphodèle.

Cette Assemblée est ouverte à tous les membres des différentes composantes du FDG et des collectifs locaux, à tous les sympathisants du Front de Gauche en Finistère.
L’organisation de la journée se présentera de la manière suivante :

10H: Accueil et introduction salle Asphodèle

11H- 13H:

4 ateliers répartis entre l’Asphodèle (salle divisée en 2) et la mairie (deux salles)

Thèmes retenus:

1) Services publics ,

2) Agriculture et agro-alimentaire,

3) Culture en Bretagne,

4) le titre du 4éme thème pourrait être « Économies maritimes » au pluriel pour regrouper l’ensemble des problématiques liées à la mer (des problèmes de défense en passant par la pêche…) parlera de la défense (nucléaire militaire à Crozon) et plus généralement à l’économie et l’emploi.

La transition écologique, thème transversal et essentiel, sera traitée dans les 4 ateliers.

13H: repas (chacun apporte son pique-nique).
14H: restitution des discussions en atelier  salle Asphodèle.

16H15 / 17H15: modalités pratiques de la campagne des régionales.

Une réunion régionale du Front de gauche a eu lieu samedi 5 septembre à Rennes à ce sujet (après la rencontre régionale du 18 juillet à Baud)

ci-joint en pdf un bref compte-rendu de la rencontre du 5 septembre rédigé par Ismaël Dupont

Contribution de « Ensemble! » à l’attention du Front de gauche

Nous sommes, comme beaucoup, inquiets des évolutions de la situation politique. Pour autant, dans un moment difficile, les responsabilités du Front de Gauche en tant que force de proposition pour dégager des perspectives restent décisives.  Cette contribution vise à faire le point sur ce qui nous semble des convergences permettant d’agir ensemble avec une plus grande efficacité.

Lire la suite…

La “gauche populaire” ?

Le tiers-parti est la « gauche populaire »

Le pouvoir au peuple ? Comment fédérer en bas ?

JacqueBidetJacques Bidet, Philosophe
Gauche alternative ou gauche de transformation sont des appellations par défaut, sans contenu défini. Nulles. Gauche de gauche ou gauche radicale redoublent la confusion. Pour savoir quel nom doit être le nôtre, il nous faut être clairs sur notre projet.

S’il s’agit d’en finir avec la domination de classe, partons d’une analyse de classe. La structure de classe clive la société en deux : entre le peuple dans son grand nombre et une minorité oligarchique, qui est à la fois dominante et, comme dit Gramsci, « dirigeante ». Elle domine par un monopole de propriété concédée, sous la houlette du capital financier. Elle dirige à travers un monopole de compétences appropriées par une soi-disant élite. Elle exerce ainsi son pouvoir à travers deux sortes de privilèges reconductibles, qui se mélangent et convergent, mais conservent un potentiel de divergences. Elle articule deux forces sociales distinctes, qui, dans l’arène politique, siègent, l’une, à droite et l’autre, plus ambivalente, plus flexible, à gauche. Au sein du peuple, et c’est ce qui le définit, il n’y a pas de privilèges, mais des acquis, fruits de luttes séculaires. Mais ces acquis, toujours à reconquérir, sont inégalement partagés selon que l’on appartient ou non à des professions ou générations où l’on s’est trouvé en mesure de les défendre. La gauche élitaire, aujourd’hui PS, tend à capter les suffrages de la partie du peuple la mieux pourvue, avec laquelle elle peut tisser des connivences autour de réseaux de protection et d’ascension sociale. La droite, elle, exerce son emprise sur ceux surtout qui n’ont pas les moyens de s’y projeter. Et le FN en est l’avatar menteur qui peut s’afficher quand elle a phagocyté son partenaire de gauche. Quant au parti du peuple, il se donne dans une constellation d’organisations, syndicats, associations, mouvements et rebellions (sociales, culturelles, écologiques, de sexe et de migration), représentative d’une gauche populaire, distincte de la gauche élitaire. Il ne pourra faire reculer le pouvoir néolibéral qu’en rassemblant un puissant bloc opposé, une gauche dont il sera le pôle hégémonique : une longue lutte. Il recrute pour l’essentiel ses militants dans des couches sociales qui préservent encore quelques acquis. Il restera impuissant s’il ne va pas vers l’autre moitié du peuple, la plus dépourvue et la plus jeune. Quelle est donc la forme politique qui convient à ce combat de classe, à la stratégie du peuple des sans-privilèges ? L’histoire du Front de gauche montre qu’il existe un ensemble d’organisations politiques capables de se fédérer. Mais son slogan porteur, « Le pouvoir au peuple ! », n’a pas la moindre chance d’être entendu s’il ne commence pas par se l’appliquer à lui-même.

La fédération au sommet doit se réaliser en bas, au ras de la vie des gens, en vraies communautés politiques, associant en chaque lieu les adhérents et les sans-carte en collectifs durables démocratiquement constitués et responsables de la lutte politique sur leur espace vécu. Seule une pratique politique en symbiose avec une culture d’association et d’intervention pourra donner au mouvement sa consistance unitaire, de bas en haut. Si cette analyse est juste, le nom qui convient à ce tiers-parti est celui de gauche populaire.

Le 22 mars, on vote !

Election départementale des 22 et 29 Mars 2015
Les candidats du Front de Gauche dans le pays bigouden

CantonPlonéour CantonPontLAbbé

– Canton de Pont L’Abbé :
titulaires Véronique Blanchet (Pont L’Abbé) et Pierre Lemée (Penmarc’h)
suppléants Christine Corfmat (Loctudy) et Alain Vigouroux (Plobannalec-Lesconil)
l’article du 9 février dans Ouest France
l’article du Télégramme
l’interview de Véronique Blanchet par Bigouden TV
l’interview de Pierre Lemée par Bigouden TV

Véronique-Blanchet-et-Pierre-Lemée_660x386
Canton de Pont L’Abbé : Véronique Blanchet et Pierre Lemée

 

– Canton de Plonéour-Lanvern
titulaires Martine Le Nozerh (Plozevet) et Roland Jaouen (Plonéour)
suppléants Marie-Anne Gourlaouen (Ile Tudy) et Olivier Coquelin (Plomeur)
l’article du 10 février dans Ouest France

l’interview de Roland Jaouen par Bigouden TV

Canton de Plonéour : Martine Le Nozerh et Roland Jaouen
Canton de Plonéour : Martine Le Nozerh et Roland Jaouen

 

Les_candidats_avec_les_militants_de_Podemos_8_fevrier
Les_candidats_avec_les_militants_de_Podemos_8_fevrier. De gauche à droite : 1er rang Roland Jaouen, Vanessa Amessa, Miguel Segui, Martine Le Nozerh, Pierre Lemée, Christine Corfmat, Véronique Blanchet. 2e rang : Alain Vigouroux, Olivier Coquelin

Les candidats du canton de Pont L’Abbé :

De gauche à droite : Véronique Blanchet, Christine Corfmat, Pierre Lemée, Alain Vigouroux
De gauche à droite : Véronique Blanchet, Christine Corfmat, Pierre Lemée, Alain Vigouroux canton de Pont L’Abbé

Les candidats du canton de Plonéour :

de gauche à droite : Olivier Coquelin, Roland Jaouen, Martine Le Nozerh, Marie-Anne Gourlaouen
de gauche à droite : Olivier Coquelin, Roland Jaouen, Martine Le Nozerh, Marie-Anne Gourlaouen
RÉUNIONS PUBLIQUES de NOS CANDIDATS FRONT DE GAUCHE du PAYS BIGOUDEN
– samedi 14 mars au Guilvinec à 10h au manoir de Kergoz –> mer et littoral, un enjeu d’avenir.
– lundi 16 mars à 20h30 au foyer communal de Plozevet –> préserver les solidarités.
– mardi 17 mars à 20h30 à Plonéour au restaurant municipal –> ruralité, territoire.
– mercredi 18 mars à 20h30 à la MPT de Pont L’Abbé –> éducation et réforme territoriale

Documents canton Pont L’Abbé

Documents canton Plonéour

FdGchoixAmbitieux

Canton de Pont L’Abbé, élections départementales

Les candidats du Front de Gauche dans le canton de Pont L’Abbé

titulaires Véronique Blanchet (Pont L’Abbé) et Pierre Lemée (Penmarc’h)
suppléants Christine Corfmat (Loctudy) et Alain Vigouroux (Plobannalec-Lesconil)
l’article du 9 février dans Ouest France
l’article du Télégramme
l’interview de Véronique Blanchet par Bigouden TV
l’interview de Pierre Lemée par Bigouden TV

De gauche à droite : Véronique Blanchet, Christine Corfmat, Pierre Lemée, Alain Vigouroux
De gauche à droite : Véronique Blanchet, Christine Corfmat, Pierre Lemée, Alain Vigouroux

RÉUNIONS PUBLIQUES dans le canton de Pont L’Abbé

– samedi 14 mars au Guilvinec à 10h au manoir de Kergoz –> mer et littoral, un enjeu d’avenir.
– mercredi 18 mars à 20h30 à la MPT de Pont L’Abbé –> éducation et réforme territoriale

A4 recto Pont-l'Abbé

 

A4 verso pontlab

Cliquer ici pour télécharger le document en PDF

Documents thématiques :

Feuillet invitation “Education et Réforme territoriale”

Feuillet invitation “Mer et Littoral”

Feuillet invitation “Préserver les solidarités”

 

Canton de Plonéour-Lanvern, élections départementales

– Les candidats du Front de Gauche dans le canton de Plonéour-Lanvern

titulaires Martine Le Nozerh (Plozevet) et Roland Jaouen (Plonéour)
suppléants Marie-Anne Gourlaouen (Ile Tudy) et Olivier Coquelin (Plomeur)
l’article du 10 février dans Ouest France
l’interview de Roland Jaouen par Bigouden TV

de gauche à droite : Olivier Coquelin, Roland Jaouen, Martine Le Nozerh, Marie-Anne Gourlaouen
de gauche à droite : Olivier Coquelin, Roland Jaouen, Martine Le Nozerh, Marie-Anne Gourlaouen

Réunions publiques sur le canton :
– lundi 16 mars à 20h30 au foyer communal de Plozevet –> préserver les solidarités.
– mardi 17 mars à 20h30 à Plonéour au restaurant municipal –> ruralité, territoire.

A4 recto Plonéour

A4 verso Plonéour

 

Cliquer ici pour télécharger le document en PDF

Documents thématiques :

Feuillet “Ruralité et territoire”

Feuillet “Education et Réforme territoriale”

Feuillet “Préserver les solidarités”

Affluence au débat sur PODEMOS

Malgré la concurrence d’un excellent concert au Triskell à la même heure, 160 personnes ont assisté dimanche 8 février au débat sur le mouvement espagnol PODEMOS, ciné-débat organisé par l’association Front de Gauche du Pays Bigouden.

Miguel Segui, cofondateur de Podemos Paris, et Vanessa Amessa, militante active et passionnée, ont exposé les origines de ce parti récent et son mode de fonctionnement.

Documents : – une leçon de stratégie par Pablo Iglesias, un des dirigeants de Podemos.
interview de Jorge Lago par Mediapart sur l’expérience Podemos20150208_183502

Après l’Appel, le livre

Le 1er juillet 2014, quatorze responsables politiques membres des socialistes affligés, d’EéLV, d’Ensemble!, de Nouvelle Donne, du PCF, du PG, féministes et acteurs du mouvement social, ont exprimé dans une tribune leur inquiétude pour l’avenir de la gauche. Identifiant la politique Hollande/Valls comme principale responsable de l’abstention massive et de la banalisation du vote FN lors des échéances municipales et européennes, ils soulignent l’urgence de la convergence des forces, femmes et hommes partisans de l’alternative politique et de la refondation de la gauche.

Lire la suite…

Après le conseil municipal de Pont L’Abbé deux anciens élus du Front de Gauche réagissent

Austérité : ça suffit comme ça ! D’autres choix sont possibles

Nous avons assisté lors du conseil municipal de Pont L’Abbé du 16 décembre à un long plaidoyer de l’adjoint au finances sur la politique Nationale d’austérité .
Les 11 milliards de dotation en moins d’ici 2017, vont se traduire sur Pont-l’Abbé par moins d’investissement, moins de service public local et une stagnation des subventions associatives.
Aucun élu ni de la majorité ni de la minorité ne s’est élevé contre cette politique gouvernementale .

Cette coupe dans le budget des collectivités locales est d’une gravité exceptionnelle. Nous subissons déjà cette régression dans tous les domaines. La coupe déborde : nous refusons d’être les plumés de l’austérité .
Nous appelons la population à réagir et à s’y opposer ici et ailleurs.

Lire la suite…

LETTRE OUVERTE à Mme Annick LE LOCH, députée du Finistère

Madame la députée,

La politique que vous défendez est-elle toujours de gauche ???
Nous, Front de Gauche du pays bigouden, nous vous soutenons que NON !

Vous voici donc à mi-mandat, si tant est que notre pays puisse être encore gouverné de cette façon jusqu’à l’échéance de 2017.

Nous vous avons élue pour mettre en œuvre une politique de gauche conformément à nos attentes.

L’adversaire c’est la finance” proclamait François Hollande au Bourget ! Mais au lendemain même de son élection, le Président de la République tournait le dos à toutes ses promesses électorales. Par votre attitude politique constante, vous lui avez emboîté le pas. Aujourd’hui, le choix de cette politique libérale clairement exprimé par Manuel Valls conduit notre pays droit dans le mur. Les chiffres du Secours Populaire et des Restos du cœur parlent d’eux même. Le chômage, les inégalités sociales augmentent faisant des ravages dans les familles les plus pauvres. La colère qui gronde se traduit par l’abstention mais aussi par des votes au FN.

Pourtant, vous accompagnez sans réserve ni hésitation, un gouvernement affaibli, sanctionné à chaque élection :

  • Février 2012, vous refusez de rejeter le Mécanisme Européen de Stabilité –MES- concocté par Sarkozy et Merckel et approuvez en permanence les transpositions pour notre pays des directives européennes, décidées de façon non démocratique à Bruxelles.
  • Octobre 2012 vous acceptez le traité européen – Pacte budgétaire- alors même que le candidat Hollande affirmait, qu’il était néfaste et promettait de le renégocier.
  • Mars 2013 vous votez pour l’accord national interprofessionnel (ANI) qui bouleverse le Code du Travail et la protection des salariés, cet accord scélérat dicté par les patrons du MEDEF.
  • Octobre 2013, vous votez pour cette réforme des retraites aberrante qui va pénaliser surtout les jeunes et les femmes, qui plus est incompréhensible quand tant de chômeurs cherchent un emploi.
  • En 2013 toujours, vous défendez la loi Bachelot, mais ne soutenez pas la population qui se bat pour conserver les services de chirurgie de son hôpital de proximité. La pétition du collectif, signée par des milliers de personnes ne vous interpelle même pas.
  • Septembre 2014, continuant de soutenir cette politique austéritaire, vous votez la confiance au gouvernement Valls qui propose une politique que même la droite la plus dure n’aurait osé mettre en œuvre.
  • Aujourd’hui, vous votez pour le budget 2015 alors que même dans les rangs de votre parti nombreux sont ceux qui reconnaissent qu’il est injuste et aggravera la situation du pays.
  • Vous approuvez sans état d’âme la dérive belliqueuse de votre président qui engage sans débat notre pays dans des opérations guerrières.

Le Front de Gauche dénonce le Traité Transatlantique –TAFTA- qui se prépare en catimini. Nous devinons déjà votre comportement face à ce texte qui prévoit de livrer notre pays et l’Union européenne aux intérêts des multinationales américaines.

Aujourd’hui, Madame la députée, vous représentez la « deuxième droite » de notre pays et en cela vous nous avez trahis.
Sachez que n
ous ne vous avions pas élue pour cela !

Avec nos salutations.

Le Front de Gauche du Pays Bigouden