Communiqué du NPA

Juin 2012, Communiqué du NPA concernant notre circonscription.

” Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) du Pays Bigouden, ne présente pas de candidats aux élections législatives sur la 7ème circonscription du Finistère. Il prend acte de la volonté de rapprochement du Front de Gauche Pays Bigouden avec une majorité des propositions que porte le NPA, même si des divergences existent comme sur la question de la sortie rapide du nucléaire.

Nous, militantes et militants du NPA, comme nos camarades du Front de Gauche, nous plaçons clairement dans la dynamique de la candidature unitaire Front de Gauche, Alternatifs, NPA de la première circonscription (Quimper et sa région) du Finistère.

Aussi, nous appelons nos militantes et militants, nos sympathisantes et sympathisants à voter pour Françoise Kérivel Pencalet et Jean Yves Le Ven, candidats du Front de Gauche.

Nous souhaitons que ce rapprochement nous permette à l’avenir de construire une véritable force, front social et politique, indépendante du PS, que ce soit au niveau gouvernemental ou législatif.

Seul, le lien entre les luttes sociales et populaires et une alternative politique anticapitaliste permettra le changement, à gauche de la gauche,  voulu et porté par nos programmes respectifs.”


On vous fait un dessin

Vous trouverez ci-dessous le lien vers l’émission officielle du Front de gauche pour les élections législatives.
Il s’agit de l’épisode 9 de la série “En 2012, on va leur faire un dessin”
http://www.dailymotion.com/video/xr788u_on-va-leur-faire-un-dessin-special-legislatives-non-censure

Le vote utile pour faire réussir la gauche, c’est le vote Front de Gauche !


 

VoteUtile10juin

Le vote FRONT DE GAUCHE

pour créer les conditions d’un véritable changement

A l’élection présidentielle les Français ont condamné  Nicolas Sarkozy et sa néfaste politique en même temps que tous les mauvais coups qu’il préparait.

L’écart entre les deux candidats au second tour montre d’une façon indubitable que les 4 millions de voix du Front de Gauche ont joué un rôle capital dans la défaite de la droite.

En même temps, compte tenu de l’enjeu, il est évident que nombre d’électeurs de François Hollande ont voté davantage pour battre Sarkozy que par adhésion à son programme et ses propositions.

Cela n’empêche pas le Parti Socialiste de viser la majorité absolue à l’Assemblée nationale…et le carton plein dans les 8 circonscriptions du Finistère, en contradiction avec la réalité politique exprimée par notre peuple. Jamais la nécessité démocratique de l’instauration de la proportionnelle n’a été aussi aveuglante.

En éjectant Sarkozy, les Français ont aussi émis l’exigence d’une politique radicalement différente qui leur permette concrètement de vivre mieux grâce à une autre répartition des richesses et à un développement de la démocratie de la Cité à la tête de l’Etat en passant par les entreprises.

A l’évidence le programme de François Hollande n’a ni cette ambition, ni cette volonté.

Pour qu’au changement de gouvernement succède un changement réel de politique il importe donc que  le PS et ses satellites ou ses obligés n’aient pas la majorité absolue à l’assemblée nationale.

Outre la nécessité de battre partout le Front National, on voit bien que la mise en œuvre d’une politique radicalement différente exige l’instauration d’un nouveau rapport de forces à gauche.

Et cela suppose nécessairement un renforcement du poids du Front de Gauche que les électeurs ont placé en deuxième position de la gauche. Ce renforcement passe évidemment par l’élection d’un nombre maximum de députés qui seront porteurs de propositions répondant aux besoins et aux exigences de la population et qui seront garants du respect de ses intérêts par le pouvoir.

Mais le rapport de forces se nourrira aussi du nombre de voix nouvelles qui, dans toutes les circonscriptions, se porteront sur le Front de Gauche. Quel que soit le pronostic de résultat, il n’y a donc aucun vote inutile…au contraire.

Le maximum de votes pour les candidats du Front de Gauche associés au développement des mouvements populaires, voilà la clef d’un véritable changement.                                                                                                                  Alain DAVID, membre de la coordination départementale du Front de Gauche


 

EditoLegislatives

Le 6 Mai, vous avez renvoyé Sarkozy et élu un nouveau Président. Cela était indispensable, mais ne suffira pas à assurer les changements espérés, des changements pour lesquels vous avez agi tout au long de ces années.
Les députés du Front de Gauche remettront en cause les choix de Sarkozy et voteront des lois assurant une véritable transformation sociale.

Dès juin, à l'Assemblée Nationale nous serons cette vraie force de gauche autonome, écologique et combative.

 

LE SENS DE NOTRE CANDIDATURE

Une gauche qui portera avec force et conviction vos revendications et vos espoirs.
Une gauche qui luttera pour la justice sociale et le partage des richesses, en rupture avec l'Europe libérale.
Une gauche qui défendra ses solutions contre les inégalités dues au pouvoir sans limite des financiers.
Une gauche qui défendra et développera des services publics profondément démocratisés.
Une gauche qui rejette les discriminations, les divisions et la haine et les combattra sans concession.
Une gauche qui favorisera le partage et la préservation des ressources naturelles.
Une gauche qui montrera qu’un vrai changement de société est nécessaire et possible.
Les choix politiques résultent de la volonté d’hommes et de femmes.
Nous, nous nous battrons pour défendre notre idéal de justice et de partage dans l’intérêt du plus grand nombre.
Vous, vous êtes le Peuple, prenez le pouvoir et votez massivement pour les candidats du Front de Gauche !
Nombreux à l’Assemblée Nationale, nous représenterons la gauche de l'espoir et du possible.

Nous ne lâcherons rien !  L'Humain d'abord !

D’an 10 a viz Mezheven, votit evid deputeed deus an tu kleiz evit gwir, a labouro evid mad an holl, ha n’eo ket evid an argant bras hag ar bankoù, hag a zifenno ar selvijoù publik. An dud da genta ! 

Françoise Pencalet-Kerivel, candidate, et Jean-Yves Leven, remplaçant


 

Remerciements FPK pour 22 avril

Plus de 11% et près de 4 millions d’électeurs se sont portés sur le candidat du front de gauche, Jean Luc Mélenchon. C’est un score inédit et une progression fulgurante par rapport à l’élection européenne, même si la dynamique a été freinée par le vote “utile”. Le peuple combattant, la gauche du courage et de l’engagement sont de retour et dans leur sillage, l’espoir de changer la vie, d’ouvrir un autre avenir à la France, et du même coup à l’Europe par le refus de toute politique d’austérité et par un réel partage des richesses.

Le Front de Gauche remercie les 8181 électeurs de la 7è circonscription du Finistère (12,44%) qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon et le programme « L’humain d’abord ». Continuons, ensemble, dans l’action, à développer notre nouvelle force politique de Gauche :

Le 1°mai : se mobiliser pour cette journée de lutte historique du monde du travail et des syndicats.
Le 6 mai : battre Sarkozy, un vote de nécessité !

En juin : envoyer à l’assemblée des députés qui ne lâcheront rien.

Pour le Front de Gauche, F. Pencalet-Kerivel et J.-Y. Leven, candidats du Front de Gauche pour les législatives de juin 2012


 

Vidéos – A travers les meetings

Jean-Luc Mélenchon (à Lille le 27 mars) : http://www.dailymotion.com/video/xpqsbv_discours-de-jean-luc-melenchon-a-lille_news

Pierre Laurent (à Lille le 27 mars) : http://www.dailymotion.com/video/xpqvzc_discours-de-pierre-laurent-a-lille_news

– Interview de Clémentine Autain (à Europe 1 le 27 mars)
http://www.dailymotion.com/video/xppocz_autain-le-vote-utile-me-casse-les-urnes_news

Plus de 100 000 personnes dimanche 18 mars à la Bastille ! Quelle ambiance !

Dans un discours de moins de 30 minutes, le candidat du Front de gauche, solennel, a appelé ses soutiens à investir places, villes et villages de France pour continuer la grande marche lancée depuis Nation ce dimanche. "Mettez le rouge à la mode " a t il lancé et invoquant les nouveaux droits qu'instituerait la Constituante : droit à l'avortement; droit du sol intégral, droit aux biens communs, droit à l'euthanasie, liberté sur la toile et règle verte plutôt que règle d'or !

http://www.dailymotion.com/video/xpj12s_discours-de-jean-luc-melenchon-a-la-bastille_news
 

                      Pierre Laurent au meeting de Rouen : http://www.dailymotion.com/video/xpaep0_discours-de-pierre-laurent-a-rouen-le-6-mars-2012_news

                      Jean-Luc Mélenchon au meeting de Rouen : http://www.dailymotion.com/video/xpa9q7_jean-luc-melenchon-discours-de-rouen_news

                      Jean-Luc Mélenchon Grand-Rendez-vous Europe1 Itélé : http://www.dailymotion.com/video/xp7nsf_j-l-melenchon-grand-rendez-vous-itele_news

                      Jean-Luc Mélenchon Expliquez-vous Europe 1 Itélé : http://www.dailymotion.com/video/xpaoic_j-l-melenchon-expliquez-vous-i-tele_news

                     Jean-Luc Mélenchon au meeting de Montpellier : http://www.dailymotion.com/video/xoh97e_discours-de-jean-luc-melenchon-a-montpellier_news

Parole de candidat 5 mars 2012

L’Humain d’abord. Lundi 5 mars 2012, Jean-Luc Mélenchon candidat du Front de Gauche était invité de “Parole de candidat”, l’émission de TF1 animée par Laurence Ferrari et suivie pour l’occasion par 4,8 millions de téléspectateurs. La vidéo de l’intégralité de l’émission (environ 1h) est suivie d’un extrait où il est question du combat contre l’extrême-droite de Marine Le Pen.

http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/03/05/invite-de-parole-de-candidat-sur-tf1/


 

Toulouse Marseille

Vidéos en stock – A travers les meetings

– 14 avril 2012, plus de 100 000 personnes au Prado à Marseille :
–> le discours de J.L. Mélenchon : http://www.placeaupeuple2012.fr/discours-de-jean-luc-melenchon-au-prado/

– 5 avril 2012, Après le succès retentissant de la Bastille, le Front de gauche et son candidat à l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, ont organisé la réplique sur la place du Capitole, à Toulouse devant prés de 70 000 personnes.
http://www.placeaupeuple2012.fr/meeting-du-capitole-direct-a-partir-de-19-heures/

Figure montante du NPA, porte-parole du parti jusqu’au 20 mars dernier, Myriam Martin a finalement fait le choix de l’unité en rejoignant le Front de gauche et en soutenant la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle. A Toulouse, sur la place du Capitole, c’est après Christian Picquet qu’elle s’est exprimée.
http://www.placeaupeuple2012.fr/discours-de-myriam-martin-a-toulouose/

– 2 avril 2012, Jean-Luc Mélenchon a participé à la soirée-programme du Front de Gauche de la Culture organisée au Bataclan à Paris où plus de 1500 personnes s'étaient réunies. En présence de nombreux artistes, Guy Bedos, Agnès Bihl, Didier Porte, Sanseverino, D' de Kabal, Marc Perrone et beaucoup d'autres, il y a prononcé une intervention sur la révolution citoyenne dans les domaines culturels et de la création artistique, dont voici la version intégrale audio.
http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/04/02/discours-sur-la-culture-au-bataclan/


 

Résultat Mélenchon circonscription

Le vote Front de Gauche dans notre circonscription

  Exprimés Mélenchon %
Guilvinec 2016 265 13,14%
Loctudy 3057 393 12,86%
Penmmach 3820 478 12,51%
Plobannalec 2540 388 15,28%
Treffiagat 1637 212 12,95%
S/Total Canton 13070 1736 13,28%
       
Pont l'Abbé 5242 669 12,76%
Combrit 2698 252 9,34%
Ile Tudy 593 74 12,48%
Plomeur 2624 333 12,69%
St Jean T 627 98 15,63%
Tréguennec 245 42 17,14%
Tréméoc 812 115 14,16%
S/Total Canton 12841 1583 12,33%
       
Plogastel St G 1266 134 10,58%
Gourlizon 589 70 11,88%
Guiler 335 33 9,85%
Landudec 866 80 9,24%
Peumerit 543 85 15,47%
Plonéis 1304 139 10,66%
Plonéour L 3818 449 11,76%
Plovan 543 62 11,42%
Plozévet 2134 258 12,09%
Pouldreuzic 1404 154 10,97%
Tréogat 379 65 17,15%
S/Total Canton 13181 1528 11,59%
       
Pont Croix 1042 133 12,76%
Audierne 1404 158 11,25%
Beuzec 744 75 10,08%
Cléden 722 72 9,97%
Confort 616 91 14,77%
Esquibien 1247 117 9,38%
Goulien 298 17 5,70%
Ile de Sein 168 15 8,93%
Mahalon 586 81 13,82%
Plogoff 1044 109 10,44%
Plouhinec 2940 280 9,52%
Primelin 591 58 9,81%
S/Total Canton 11402 1206 10,58%
       
Douarnenez 9674 1469 15,19%
Guengat 1164 142 12,20%
Le Juch 495 73 14,75%
Plogonnec 2025 232 11,46%
Pouldergat 843 102 12,10%
Poullan 1044 110 10,54%
S/Total Canton 15245 2128 13,96%
       
TOTAL 7ème 65739 8181 12,44%

 

Résultat national analyse

Après le 22 avril :
Les urnes ont démenti la rengaine médiatique selon laquelle cette élection n’aurait pas mobilisé les Français. Avec plus de 80%, la participation atteint un niveau élevé et relativement homogène. C’est donc plutôt le traitement médiatique de la campagne qui a été méprisé par les Français.

Sarkozy et Hollande ont monopolisé pendant des mois 75% du temps d’antenne radios et télés. Pourtant ils ne totalisent à eux deux qu’à peine 43 % des inscrits sur les listes électorales. Une large majorité des électeurs n’a donc pas voté pour les deux candidats qui figureront au 2nd tour. Et près de 80% des électeurs n’auront pas voté au 1er tour pour le candidat qui concentrera l’essentiel des pouvoirs quand il sera élu. Un symptôme cuisant du déni démocratique que représente la monarchie présidentielle de la 5ème République.

Le recul de Sarkozy
Nicolas Sarkozy perd 1,8 million d’électeurs par rapport à 2007. L’analyse géographique de ses résultats montre que son électorat le plus fidèle et mobilisé est celui de la grande bourgeoisie. Il n’y perd quasiment aucun suffrage : il réalise par exemple 46,5% à Versailles contre 47% en 2007 et parvient même à améliorer son score dans le 7ème arrondissement de Paris où il se hisse de 56 à 58%, ou encore à Neuilly-sur-Seine où il obtient 72,64%. Les grandes fortunes ont donc fait bloc autour du Président des riches. Son recul est beaucoup plus fort dans la partie plus populaire de l’électorat de droite. Il perd 50 000 voix dans le Pas-de-Calais. Dans les fiefs de piliers de l’UMP, la chute est particulièrement forte : à Saint-Quentin dans l’Aisne chez Xavier Bertrand Sarkozy passe de 31% à 25%. Et à Perpignan en milieu populaire ou à Meaux chez Jean-François Copé, Sarkozy passe de 34% à 27%.

Le FN perce à droite
Marine Le Pen gagne 2,6 millions de voix par rapport au score de son père en 2007. Avec plus de 17 %, elle dépasse le score historique du FN en 2002 mais ne parvient pas au niveau cumulé des scores de son père et de Mégret (19%). 70% de sa progression vient du recul de Sarkozy. L’électorat de droite perdu par Sarkozy se retrouve directement chez Marine Le Pen. On assiste donc à une accélération de l’extrême-droitisation de la droite plutôt qu’à une percée populaire de Marine Le Pen chez de nouveaux électeurs. Par exemple à Florange, commune qui vit des hauts fourneaux d’Arcelor Mittal, Sarkozy perd 606 voix et Marine Le Pen en gagne 636, mais Jean-Luc Mélenchon en gagne aussi 654, manifestement arrachées à l’abstention. Les vases communicants à droite entre Le Pen et Sarkozy sont particulièrement marqués dans le Nord et l’Est de la France où le FN réalise ses meilleurs scores. Marine Le Pen a ainsi atteint quasiment le même score que Nicolas Sarkozy dans plusieurs régions : Picardie, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, mais aussi Languedoc-Roussillon. Sans les efforts du Front de Gauche pour endiguer la montée du FN, le scénario d’une élimination de Sarkozy par Le Pen n’était donc pas très éloigné. Le FN dépasse en effet les 20% dans 11 régions (une sur deux) et dans 43 départements.

La gauche progresse grâce au Front de Gauche
Le total des voix de gauche augmente fortement par rapport à la dernière présidentielle, en passant de 13,3 millions (36,4%) à 15,7 millions (43,7%). C’est le meilleur score global de la gauche à une présidentielle depuis 1988. François Hollande n’est responsable que d’une petite partie de cette dynamique puisqu’il ne gagne que 770 000 voix par rapport à Ségolène Royal. Et encore à Evry chez Manuel Valls le nombre de voix PS stagne et à Lille chez Martine Aubry le PS perd même des voix entre les deux présidentielles. L’essentiel de la dynamique de la gauche vient au contraire de la percée du Front de Gauche qui apporte les deux tiers des voix supplémentaires engrangées par la gauche.

Le Front de Gauche : une force solide et homogène
Avec près de 4 millions de voix (11,11%), Jean-Luc Mélenchon gagne 3 millions de voix depuis le lancement du Front de Gauche aux élections européennes de 2009 (6,5%). La force ainsi constituée est d’autant plus solide qu’elle est désormais bien répartie sur le territoire : le Front de Gauche fait plus de 7% dans tous les départements, 10% ou plus dans 70 départements et plus de 13% dans 20 départements. C’est donc une force politique nouvelle qui s’est affirmée sur l’ensemble du territoire, bien au-delà l’implantation historique des organisations qui la constituent. De grandes villes sans tradition communiste puissante ont ainsi voté à plus de 15 % pour Jean-Luc Mélenchon, comme Grenoble, Toulouse, Lille ou Montpellier. De spectaculaires progressions sont aussi enregistrées là où Jean-Luc Mélenchon a porté des clivages politiques forts. Ainsi en Alsace, le Front de Gauche a été la première force politique à militer pour l’abolition du Concordat et a augmenté son score de plus de 300%. A Marseille aussi, le discours clair et décomplexé de Jean-Luc Mélenchon sur les bienfaits du métissage a rencontré un écho populaire de masse en hissant le Front de Gauche à près de 14% sur la ville et à plus de 20% dans plusieurs arrondissements populaires des quartiers nord. Là aussi c’est la stratégie de combat Front contre Front qui a permis de tenir tête au Front national.

Car contrairement aux fantasmes des médias, le score élevé de Marine Le Pen n’a pas fait reculer Jean-Luc Mélenchon. Au contraire, là où le FN progresse, le Front de Gauche progresse aussi. En particulier en terres ouvrières qui sont loin d’être acquises à Marine Le Pen. Ainsi à Petit-Couronne en Seine Maritime où la fermeture de la raffinerie Petroplus menace 900 ouvriers et où tous les candidats à la présidentielle se sont rendus : Sarkozy perd 249 voix, Hollande en gagne 114, Le Pen 436 et Mélenchon 693, soit la plus forte progression. Enfin, signe de l’utilité du Front de Gauche pour faire reculer la droite, les deux départements où Sarkozy réalise ses plus mauvais scores – la Seine-Saint-Denis et l’Ariège – sont aussi ceux où le Front de Gauche obtient ses meilleurs résultats, avec prés de 17% et des pics à 25% dans de nombreuses villes populaires.

L.M. (sur le site PlaceAuPeuple2012)


 

MarkWeisbrotDefendMelenchon

Avril 2012 – Un chroniqueur du Guardian défend Mélenchon

MARC WEISBROT – POLITOLOGUE (<– cliquer ici pour lire l'article complet)

Dans une tribune au Guardian, le politologue et co-directeur du Center for Economic and Policy Research à Washington, Mark Weisbrot estime qu'avec Jean-Luc Mélenchon, la France dispose d'une alternative progressiste. Le seul à proposer que la BCE prête aux états au même taux qu'aux banques, le seul à proposer que la France sorte de l'OTAN. Le candidat idéal pour la France selon ce politologue américain.


 

Appel international pour Mélenchon

Appel international de personnalités en faveur des objectifs du Front de Gauche

Universitaires, écrivains, artistes, dirigeants de mouvements politiques ou sociaux, Européens, citoyens du monde arabe, Américains du Sud et du Nord: 165 personnalités de 36 pays, engagées contre «les ravages sociaux et écologiques du capitalisme mondialisé», s'engagent avec cet appel international pour le succès du mouvement mené par Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle.