Financement de la campagne électorale, appel à souscription

 Cher-e-s Camarades,

Les scores électoraux enregistrés par notre liste aux élections régionales ne sont pas bons. Cela pose des questions politiques auxquelles il nous faudra répondre collectivement dans les semaines et mois à venir.

Cela pose immédiatement un énorme problème financier : n’ayant pas passé la barre des 5%, nous allons devoir payer les dépenses de campagne (tracts, 4 pages, locations de salle…) mais également le matériel dit “officiel” (5 millions de bulletins de vote; 2,5 millions de circulaires électorales; affiches). Bien que serré au maximum, le budget prévisionnel de cette séquence électorale avait été établi à environ  130 000 €, dont 80 000 € pour le seul matériel officiel incontournable. Aujourd’hui, 35 000 € seulement sont remontés au mandataire financier de la liste.

Le Front de Gauche n’a, en Bretagne comme ailleurs, ni trésor caché ni généreux mécène. Il ne peut compter que sur les financements qui proviennent de ses militant-e-s et sympathisant-e-s. C’est pourquoi nous vous adressons ce message d’urgence et sollicitons votre soutien financier. Vous pouvez participer à la souscription en adressant votre chèque

– soit libellé au nom de “Gérard Perron, mandataire financier de Xavier Compain“, 10 rue Roger Martin du Gard, 56700 HENNEBONT
– soit libellé au nom d’une des associations de financement des partis membres du Front de Gauche :

ADF PCF, à envoyer à la fédération du PCF29, 5 rue Henri Moreau, 29200 BREST
ou bien
AF Ensemble!, à envoyer à Jean Louis Griveau, 12 imp An Avel C’houzi, 29100 DOUARNENEZ

En raison de difficultés administratives l’association de financement du Parti de Gauche ne peut intervenir (les camarades du PG passeront par le mandataire ou les 2 associations citées).

Il est rappelé que les dons faits soit au mandataire soit aux associations de financement donnent droit à une réduction de 66% des impôts sur le revenu dus en 2016. Pour ce faire, il est indispensable que les chèques soient encaissés avant le 22 Décembre. Les candidat-e-s figurant sur la liste sont invités à verser leur participation aux associations de financement (pour ces camarades, le versement au mandataire constitue un apport personnel n’ouvrant pas droit à réduction d’impôt).

Ne trainons pas à règler ce problème financier que nous puissions continuer à faire de la politique et à nous en donner les moyens

Nous vous remercions chaleureusement par avance de votre générosité. Merci de diffuser le présent appel dans votre entourage

Amicalement
Le comité départemental de campagne

Pour le second tour, déclarations

Le Front de Gauche du Pays Bigouden,
considérant que la droite et le parti socialiste représentent les mêmes politiques antisociales et austéritaires,
laisse les électeurs libres de leur choix.


Bretagne 

Déclaration des Citoyens engagés dans  les Collectifs FDG de Bretagne 

Mardi 08 décembre 2015 

Les citoyens engagés dans les collectifs du Front de gauche en Bretagne remercient chaleureusement les électeurs qui ont voté pour leur liste aux régionales.


Notre programme anticapitaliste de transformation sociale et écologique n’a pas obtenu le succès escompté sans doute en raison de la situation anxiogène engendrée par les événements du 13 novembre et l’état d’urgence mis en place.
Malgré la politique d’austérité imposée par l’Europe libérale et menée par le gouvernement PS, Le Drian a largement bénéficié de cette atmosphère et n’a pas eu à faire campagne.


Mais l’abstention massive montre également le désintérêt de 50% des électeurs pour la politique, en grande partie des déçus de la droite et de la politique menée par le gouvernement PS depuis 2012.

Le peuple se sent abandonné et malheureusement de nombreux citoyens se tournent vers le parti de la haine, de la discrimination.
Le FN est un parti de droite extrême qui ne remet pas en cause le système capitaliste responsable de la misère humaine, des guerres et des dégâts écologiques dans le monde. Lui faire confiance, c’est se jeter dans la gueule du loup.
 

Pour le 2ème tour de ces élections régionales, compte-tenu de la responsabilité du PS et de la droite générant la situation désastreuse dans laquelle nous sommes, nous laissons nos électeurs libres de leur choix.


 

Déclaration d’ENSEMBLE !

Ensemble! remercie les électrices et les électeurs qui ont porté leur suffrage sur la liste « Pour une Bretagne sociale et écologique, l’Humain d’abord! » présentée par le Front de Gauche malgré un contexte politique difficile et anxiogène aggravé par les conséquences des attentats du 13 Novembre et l’instauration de l’état d’urgence qui ont induit une réaction légitimiste au profit du PS d’une partie significative de l’électorat de gauche.

Le scrutin de dimanche est à nouveau marqué par un fort taux d’abstention. Considérant que voter ne permet pas de changer la situation, de nombreux citoyens ont exprimé leur refus de cautionner une démocratie à bout de souffle.

Le score du Front national lui permet d’être aux portes du pouvoir dans plusieurs régions. Il triple son score en Bretagne, région qui jusqu’à hier était encore à l’abri des idées nauséabondes de ce parti. Ce vote n’exprime plus seulement de la colère, il traduit le désarroi d’un grand nombre d’électeurs qui ne voient malheureusement pas d’autre alternative que d’apporter leurs suffrages à un projet de société xénophobe et dangereux pour nos libertés et chaque concession faite à ses idées lui a permis de progresser. Mais c’est aussi le refus d’affronter les forces de la finance, du patronat et du Medef qui conduit à plus de chômage, d’inégalités, de précarité et qui nourrit le vote FN.

Le Drian en Bretagne sauve la mise au PS en se positionnant en homme providentiel, en refusant de mener campagne, ou participer à un débat contradictoire. Décidément nous ne partageons pas la même conception de la démocratie. Ce n’est ni en allant au secours d’une politique gouvernementale qui montre chaque jour ses conséquences catastrophiques pour les couches populaires, ni en jouant les “Monsieur plus” du PS, que nous pourrons surmonter cette situation. C’est pourquoi, considérant que les électeurs sont des citoyens majeurs, nous laissons nos électeurs libres de leur choix pour le second tour.

Malgré l’investissement d’un grand nombre de militants, le score du FDG est bien sur décevant mais nous avons eu l’occasion dans cette campagne de mener des échanges très fructueux. Loin de l’image que l’on veut donner en accusant les abstentionnistes de tous les maux, nous avons rencontré des femmes et des hommes qui veulent faire de la politique autrement que dans un cadre électoral. C’est avec ces femmes et ces hommes qu’Ensemble ! Bretagne continuera d’agir pour construire un projet au travers duquel chacun pourra se projeter et se sentir acteur d’une société qui ne repose plus sur le modèle capitaliste, marchand, financier et la mise en concurrence des femmes et des hommes.

Ensemble ! Bretagne
7 décembre 2015


declarPG_Bretagne_6dec


 

Communiqué du PCF Finistère: un chemin d’espoir pour transformer la société est à construire ensemble!

Les élections du 6 décembre 2015 sont un désastre pour le pays et pour la gauche dont l’électorat est désorienté suite à la trahison des engagements de campagne de 2012.

La responsabilité en revient avant tout aux politiques au service du capitalisme des gouvernements successifs depuis 40 ans, et tout particulièrement aujourd’hui le gouvernement Hollande-Valls-Macron, responsable après celui de Nicolas Sarkozy, d’une augmentation du chômage, des inégalités.

Le Parti Communiste du Finistère remercie les 13 277 électeurs finistériens qui ont fait le choix de soutenir la liste du Front de Gauche conduite par Xavier Compain, Sylvie Larue et Catherine Boudigou au 1er tour des Régionales :

“Pour une Bretagne sociale et écologique: l’Humain d’abord !”.

Ces voix pour une vraie politique de gauche sont à prendre en compte : elles sont un appel à plus de justice sociale, de défense des services publics, de relance industrielle, plus de souveraineté démocratique et d’engagement écologique sincère, de recherche d’une politique de paix seule capable d’assurer la sécurité de tous.

En Bretagne, les conditions même de la campagne dans une situation d’état d’urgence posent une grave question démocratique.

Le PS résiste, malgré l’absence de campagne régionale du Ministre omniprésent dans les

médias nationaux, dans la période actuelle.

Seul membre du gouvernement tête de liste, sa notoriété de Ministre d’un pays ” en guerre”

a pesé autant ou plus que le bilan des politiques régionales.

L’abstention est très élevée et la percée du Front National est spectaculaire et préoccupante

en Bretagne aussi. L’exaspération, le désarroi, une colère légitime de l’électorat face à

l’aggravation des conditions de vie et les renoncements des politiques du PS au pouvoir

éclatent avec force.

Le vote FN, ici comme ailleurs, se nourrit des peurs, des messages de division, des mensonges complaisamment relayés par trop de médias et de forces politiques.

Le FN, ennemi des pauvres qu’il ne cherche qu’à diviser, est un danger véritable pour notre démocratie, nos libertés et notre vivre ensemble. Il trompe et ment sur sa nature profonde de force de régression autoritaire, antisociale, antiféministe. Les communistes le combattront sans cesse et de toutes leurs forces.

Les habitants de notre région n’ont rien à attendre de ce parti pas plus que des amis de la

droite dure de M. Le Fur.

Les communistes ont la conviction qu’aucun des redoutables problèmes sociaux, écologiques, de paix, ne sera résolu en cherchant des solutions d’austérité, d’autoritarisme, de réduction des libertés, d’exclusion, de division des habitants de notre région, de notre pays, de notre monde.

Un chemin d’espoir pour transformer cette société de plus en plus brutale, dangereuse, est à

construire ensemble !

A Brest, le 8 décembre 2015.


 

COMMUNIQUÉ DU FRONT DE GAUCHE DU MORBIHAN

Le Front de Gauche du Morbihan et ses candidat-e-s remercient les électeurs et les électrices qui lui ont accordé leur confiance lors du scrutin de dimanche dernier.

Au lendemain du premier tour des élections régionales, l’avenir est sombre pour le peuple de France.

On assiste à une montée en force du FN qui apporte ses réponses simplistes et xénophobes  aux peurs, aux colères, aux souffrances de la population.

Ces souffrances ont pour principale raison les politiques d’austérité menées par le gouvernement socialiste, à la suite de la droite.

C’est la raison pour laquelle le Front de Gauche 56 ne donnera pas de consigne de vote pour le deuxième tour.

Force est de constater que le Front de gauche n’a pas réussi à se faire entendre. Le contexte est certes difficile pour les idées d’humanité et de solidarité que nous portons.

Mais le Front de Gauche doit aussi regarder sa propre vérité et travailler à rendre populaire ses propositions, dans les luttes et dans les idées, en se débarrassant des querelles de sommet.

Dans la période qui s’ouvre, l’heure est au rassemblement sur le terrain des citoyens et de toutes les forces politiques, syndicales, associatives, qui veulent agir contre l’austérité et porter haut la devise « liberté, égalité, fraternité ».

Le 8 décembre 2015

 

Résultats des élections régionales du 6 décembre 2015

Région Bretagne

Résultats Bretagne Régionales 2015 Rappel régionales 2010
Inscrits 2 421 876 2 332 894
Abstentions 1 172 635 1 193 846
Votants 1 249 241 51,58% 1 139 048
Blancs 27 779 40 495
Nuls 19 196
Exprimés 1 202 266 96,24% 1 098 553
Liste conduite par     Voix % Exprimés
Gaël Roblin Bretagne en luttes/Breizh o Stourm Régionalistes 7 465 0,62%
Jean-Yves Le Drian La Bretagne avec Jean-Yves Le Drian PS et divers gauche 419 846 34,92% 408 551
Bertrand Deléon Notre chance l’indépendance Indépendantistes 6 521 0,54%
Christian Troadec Oui la Bretagne Régionalistes 80 727 6,71% 47 109
Jean-François Gourvenec L’Union populaire et républicaine Divers 10 412 0,87%
Jean-François Foucher Debout la France Droite souverainiste 34 916 2,90%
Gilles Pennelle Front national Front national 218 475 18,17% 67 895
Marc Le Fur Le choix de la Bretagne Les Républicains et centre 282 005 23,46% 260 731
René Louail Une autre voie pour la Bretagne EELV 80 516 6,70% 134 161
Xavier Compain L’humain d’abord Front de Gauche 44 938 3,74% 38 556
Valérie Hamon Faire entendre le camp des travailleurs Lutte Ouvrière 16 445 1,37% 16 080

Résultats du 1er tour des Régionales pour le Front de Gauche sur le plan national:

Languedoc-Roussillon: Front de Gauche-EELV (Gérard Onesta): 10,26%

Normandie: 7%

Provence-Alpes Côtes d’Azur: EELV et Front de Gauche 6,54%

Ile de France: 6,2%

Corse: 6,2%

Auvergne Rhônes Alpes PCF et alliés (Cécile Kukierman): 5,4% (EELV-PG: 6,9%)

Centre Val de Loire: 5,2%

Nord-pas-de-Calais- Picardie: 5,1%

Aquitaine-Limousin-Poitou Charentes: 4,87%

Bourgogne Franche-Comté: 4,62%

Bretagne: 3,74%

Pays de Loire: PCF: 3,33%

Alsace: 3%

En Bretagne:

Côtes d’Armor: 9724 voix 4,06%

Finistère: 13277 voix: 3,9%

Ille et Vilaine: 13042 voix: 3,86%

Morbihan: 8891 voix : 3,13%

Grandes villes:

Rennes: 6,64%  Saint Brieuc: 6,62%  Brest: 4,5%

Finistère:

Audierne: 7, 74%

Berrien: 19,52%

Botmeur: 16,67%

Carhaix: 4,13%

Châteaulin: 4%

Concarneau: 4,71%

Douarnenez: 7,8%

Le Relecq-Kerhuon: 6,48%

Morlaix: 6,94%

Motreff: 12,62%

Pont L’Abbé: 5,88%

Quimper: 4,27%

Quimperlé: 4,51%

Plougastel Daoulas: 3,78%

Rosporden: 5,43%

Scaër: 4,91%

Résultats détaillés en Pays Bigouden

Election régionale de décembre 2015

 

Sylvie Larue et Xavier Compain têtes de liste pour la Bretagne

Un comité de soutien à la liste « Une Bretagne sociale et écologique, l’humain d’abord ! » soutenue par le Front de gauche pour les élections régionales se met en place.

Contact : frontdegauche.pb@gmail.com

Les premiers signataires dans le Finistère

logo regionale 2015

Le site Internet du Front de Gauche Bretagne pour cette campagne

Le 1er tract de la liste Front de Gauche

Le 4 pages de notre liste “pour une Bretagne sociale et écologique”

Le projet régional pour une Bretagne sociale et écologique


Le tract “quelles ambitions maritimes”
QUELLE PLACE AURA LA MER DANS NOTRE FUTUR PROCHE ?


Le tract “santé”

En Bretagne, nous voulons un système de santé, public, solidaire, accessible à toutes et tous !


Le document du 20 novembre concernant les attentats


Réunion-débat : LES SERVICES PUBLICS EN DANGER !

JEUDI 26 NOVEMBRE 18H30

QUIMPER- HALLES ST FRANÇOIS (salle n°1, 1er étage)

Avec :

Xavier Compain, agriculteur, en charge du secteur agriculture et pêche au PCF, tête de liste régionale,

Catherine Boudigou, médecin, PG, tête de liste départementale,

et Didier Le Reste, ancien secrétaire général du syndicat CGT des cheminots, animateur national du front des luttes au sein du Front de gauche

Le débat sera introduit par des témoignages de syndicalistes et de militants associatifs (santé – poste – trains – éducation…)

ENSEMBLE, nous pouvons redonner toute leur place à nos services publics.

Dans de nombreux domaines, l’État a transféré ses compétences aux régions, d’où l’importance du vote du 6 Décembre 2015


Réunion-débat avec les candidats à l’élection régionale du 6 décembre

VENDREDI 4 DÉCEMBRE 20h30 à PLONEOUR-LANVERN

salle Louis Cariou (rte de Pt L’abbé, près de l’espace Raphalen)


Vous abstenir c’est voter pour que rien ne change !

abstention-FDG2015-1-667x943

Télécharger ce tract


La réponse de notre liste aux questions de France Palestine Solidarité


Un article de Xavier Compain dans Ouest France du 26 novembre
X_Compain_OF_26nov15

Une vidéo de FR3 sur la situation de la gauche en Bretagne

L’article de Ouest France : http://www.ouest-france.fr/elections/regionales/elections-regionales-le-front-de-gauche-est-en-campagne-3791743 

La vidéo du Télégramme “Incarner la vraie gauche” :

La liste des candidats pour le Finistère

Une brève biographie de la tête de liste du Finistère

Ouest France 29/10/15
Ouest France 29/10/15

Apportez votre soutien à la liste du Front de Gauche Bretagne :

Pour donner de la force à la gauche anti-austérité, à la gauche anti-libérale, à la gauche fidèle à ses valeurs et réellement progressiste en Bretagne,

Vous souhaitez soutenir la liste du Front de Gauche “Pour une Bretagne sociale et écologique: l’Humain d’abord” et le faire connaître publiquement afin de participer au Comité de soutien départemental et régional,

Envoyez des indications sur vos noms, prénoms, communes, professions ou situation (étudiant, retraité, sans emploi…), ou engagements (syndicaux, associatifs, politiques),  à l’adresse mail suivante: frontdegauche.pb@gmail.com

Les premiers signataires dans le Finistère


Et si vous voulez soutenir financièrement la liste du Front de Gauche conduite par Xavier Compain, Sylvie Larue, Catherine Boudigou et Philippe Jumeau, envoyez un chèque pour le financement de la campagne à M.Gérard Péron, mandataire financier de Xavier Compain pour les élections régionales du 6 et 13 décembre 2015 en Bretagne – 10 rue Martin-du-Gard – 56 700 Hennebont ou adressez-vous à un des militants de votre connaissance.

Les listes dans les 13 régions, où les alliances sont diverses à gauche

carte-regionales2015-fdg

Les militants d’EELV refusent l’union au 1er tour des Régionales avec le Front de Gauche au terme d’un processus de négociation de plusieurs semaines

L’AG régionale d’Eelv a décidé de mettre fin au processus de rassemblement avec le FDG. Le résultat de leur vote est clair: 66% de vote contre l’accord, 5% de blancs, 29% de vote pour. L’orientation des militants Eelv bretons est clairement la voie de l’autonomie.
Vous trouverez ci-joint le communiqué que les deux têtes de liste du Front de Gauche, Xavier Compain et Sylvie Larue, ont envoyé à la presse:

Lire la suite…

Front de gauche 80 personnes à l’assemblée départementale Dimanche 20 septembre 2015

Le Front de gauche a choisi Berrien pour organiser son assemblée départementale en raison de la mobilisation de la commune contre le Tafta, l’accord commercial transatlantique.
ob_00a33f_006Près de 80 personnes étaient rassemblées pour cette réunion de rentrée sur fond d’élections régionales. Parmi elles, des adhérents des différentes composantes du Front de gauche et des collectifs locaux ainsi que des sympathisants.
Les militants ont planché sur quatre thèmes, les services publics, l’agriculture et l’agroalimentaire, l’économie maritime et la culture en Bretagne.
Objectif : dégager les grandes lignes du programme alors que sur le plan des alliances éventuelles, les discussions sont toujours en cours avec Europe Écologie Les Verts.ob_134662_004

Régionales : tribune de Sylvie Larue et Xavier Compain pour le Front de gauche Bretagne

Sylvie-et-XavierEnsemble, reconstruire l’espoir

Tribune de Sylvie Larue et Xavier Compain, chefs de file du Front de Gauche pour les élections régionales.

Nous vivons une véritable crise politique, sociale, culturelle, écologique, qui touche à la fois nos régions, la France, l’Europe, et qui met en cause les équilibres mondiaux des territoires.

Mais nous ne nous résignons pas à ce constat. Une ambition politique beaucoup plus forte s’avère de jour en jour plus nécessaire pour faire face aux défis qui se posent à nous.

Car l’aspiration au changement est grande. Des femmes et des hommes agissent tous les jours concrètement contre les conséquences d’un système qui les broie et menace la planète. Ils et elles se mobilisent pour sauver le climat, développer l’agriculture paysanne, reprendre leur entreprise en Scop, défendre les droits des salariés, produire de l’énergie renouvelable, développer les services publics, accueillir les migrants…

Pour donner force politique à ces engagements, nous voulons construire un projet commun avec toutes celles et ceux qui veulent promouvoir un nouveau modèle économique, écologique et social, nous voulons co-élaborer et porter collectivement des politiques publiques au service du bien commun contre les logiques de compétitivité, contre les logiques productivistes. A l’occasion des élections régionales de décembre prochain, nous avons une responsabilité: ces femmes et ces hommes, dans les organisations politiques, les collectifs, les associations, les syndicats, sont prêts à unir leurs forces, dans un paysage politique nettement droitisé, et à porter une vision commune de la justice sociale, et environnementale dans les territoires.

Nous voulons contribuer à créer des synergies entre tous les échelons de décision, développer les territoires de manière équilibrée et pour cela donner les moyens aux collectivités de mener à bien leurs projets. Il est temps de stopper le désengagement de l’État et en finir avec les réductions des dotations de fonctionnement, et les logiques d’austérité. Il est temps de dénoncer les Partenariats Publics Privés qui fleurissent dans notre région comme partout en France, dont l’objectif est de pomper les finances publiques au profit d’entreprises privées et d’actionnaires qui s’enrichissent sur notre dos comme c’est le cas pour le projet de centrale à gaz de Landivisiau.

Parce que nous sommes attachés aux services publics, outils essentiels de l’égalité, la région doit se fixer comme objectif leur développement dans tous les bassins de vie, à commencer par l’accès de tous les lycéens à un établissement public proche de leur domicile.

Pour permettre à tous de se déplacer, et répondre aux enjeux écologiques nous voulons privilégier les lignes ferroviaires de proximité plutôt que le tout TGV ou le développement d’aéroport comme celui de NDDL qui ne profitent qu’à une minorité et s’inscrivent dans une logique de compétitivité et de mise en concurrence des régions à l’échelle européenne.

Pour favoriser l’accès à une alimentation saine et équilibrée, il devient urgent de construire la souveraineté alimentaire de chaque pays, chaque région, et d’en finir avec un modèle agricole productiviste et exportateur, en agissant pour garantir aux agriculteurs un revenu digne du rôle qu’ils jouent dans la société. Nous proposons une véritable nouvelle ambition agricole et écologique pour la Bretagne.

Parce nous pensons que les salarié-e-s peuvent et doivent de plus en plus intervenir dans la gestion de leur entreprise, nous proposons de soutenir tous les projets de coopérative, et de conditionner les aides publiques à des contraintes fortes en matière d’égalité salariale, et de respect strict de critères sociaux et environnementaux.

L’unité des forces politiques de gauche et écologistes qui s’opposent à la politique du gouvernement est une véritable obligation vis-à-vis de toutes celles et ceux qui, en Bretagne, désespèrent d’une économie qui les brise, et de politiques qui les trompent ou les ignorent.
Xavier Compain et  Sylvie Larue
Front de gauche

Préparation des élections régionales des 6 et 13 décembre

Régionales : Communiqué du Front de Gauche Bretagne après l’AG régionale du 5 septembre

Le Samedi 5 Septembre s’est tenue à Rennes une Assemblée Citoyenne, à l’appel des organisations du Front de Gauche de toute la Bretagne, et ouverte à toutes celles et ceux qui veulent voir mener sur les territoires des politiques de gauche audacieuses, sociales, démocratiques, féministes, écologiques.

Le but était clair: l’unité à la gauche du PS, et l’espace est large, pour les élections régionales de Décembre prochain.

À la suite de débats très fructueux, en séance plénière et en ateliers, 3 décisions ont été prises:

– le programme de cette liste est et sera issu de toute cette co-élaboration citoyenne que le Front de Gauche en Bretagne, avec tous les groupes et les collectifs engagés dans les combats sociaux, féministes, écologistes, construit ces derniers mois. Il portera la marque des ruptures nécessaires avec le carcan libéral: coopérations entre les territoires, priorité à l’agriculture paysanne, revalorisation des services publics, relocalisation des activités économiques, filière construction–déconstruction navale, aide à la reprise d’entreprises par les salariés, stricts critères sociaux et environnementaux aux aides aux entreprises…

– la liste sera menée pour le Front de Gauche par Xavier Compain (PCF, 22) et Sylvie Larue (Ensemble, 35). Un porte-parolat pluraliste est prévu. Des discussions se poursuivent pour une union avec EELV en Bretagne, et avec d’autres forces politiques, sans préalable de postes ou de places, ni blocage programmatique, sur Notre-Dame-des-Landes par exemple.

– la décision d’éventuelle fusion ou non-fusion avec une autre liste au deuxième tour sera prise au lendemain du premier tour, démocratiquement, en associant tous les acteurs de la campagne du premier tour.

Ainsi rassemblés, les principales organisations politiques du Front de Gauche, (PCF, PG, Ensemble), les collectifs citoyens de gauche, les militants associatifs, syndicaux culturels… lancent un appel à tous les hommes et femmes sincèrement de gauche, qui ne veulent pas du retour de la droite ou de l’extrême droite au pouvoir en Bretagne, mais ne veulent pas non plus accepter que les mêmes politiques ultra-libérales, anti-sociales, austéritaires du gouvernement socialiste soient relayées en Bretagne.


 

Assemblée générale départementale du Front de Gauche Finistère à Berrien le dimanche 20 septembre

Bonjour à toutes et à tous,
La Coordination du Front de Gauche du Finistère réunissant les différentes composantes, les collectifs et groupes locaux du FDG a décidé d’organiser une Assemblée Générale des Militants et Sympathisants du Front de Gauche du Finistère le Dimanche 20 septembre 2015 à Berrien, dans la salle Asphodèle.

Cette Assemblée est ouverte à tous les membres des différentes composantes du FDG et des collectifs locaux, à tous les sympathisants du Front de Gauche en Finistère.
L’organisation de la journée se présentera de la manière suivante :

10H: Accueil et introduction salle Asphodèle

11H- 13H:

4 ateliers répartis entre l’Asphodèle (salle divisée en 2) et la mairie (deux salles)

Thèmes retenus:

1) Services publics ,

2) Agriculture et agro-alimentaire,

3) Culture en Bretagne,

4) le titre du 4éme thème pourrait être « Économies maritimes » au pluriel pour regrouper l’ensemble des problématiques liées à la mer (des problèmes de défense en passant par la pêche…) parlera de la défense (nucléaire militaire à Crozon) et plus généralement à l’économie et l’emploi.

La transition écologique, thème transversal et essentiel, sera traitée dans les 4 ateliers.

13H: repas (chacun apporte son pique-nique).
14H: restitution des discussions en atelier  salle Asphodèle.

16H15 / 17H15: modalités pratiques de la campagne des régionales.

Une réunion régionale du Front de gauche a eu lieu samedi 5 septembre à Rennes à ce sujet (après la rencontre régionale du 18 juillet à Baud)

ci-joint en pdf un bref compte-rendu de la rencontre du 5 septembre rédigé par Ismaël Dupont

Le Front de Gauche sera bien sûr présent aux élections régionales de décembre

A l’initiative du Front de Gauche un appel pour constituer une liste antilibérale de large rassemblement pour les régionales est lancé. Elle espère ouvrir une alternative aux politiques de la droite et du Parti socialiste. Le Front de Gauche s’adresse ainsi à toutes les forces de la gauche de transformation. En particulier EELV, Nouvelle Donne, le NPA, et aux frondeurs du PS.

Le 18 Juillet une rencontre régionale a eu lieu à Baud, à l’invitation du Front de Gauche du Morbihan. Plus de cent personnes y ont participé (et pourtant en plein mois de Juillet !).
Le Front de Gauche du Pays Bigouden était représenté par Véronique Blanchet, Gaston Balliot et Patrick Quelaudren.   FR3 Bretagne y était.

Voici quelques documents résumant la rencontre :

CR du 18 juillet

Appel de Baud

Axes programme à enrichir

Adresse à EELV, inviation à faire du commun

Toute participation et contribution sera la bienvenue pour la préparation de ces élections, à l’image de cette initiative collective du 18 juillet.

18juillet2015DSC_22611DSC_23602

Triste bilan

Le PS a été lourdement sanctionné pour sa désastreuse politique nationale.

Le nombre important de cantons gagnés par la droite n’est pas le résultat d’une adhésion à cette droite, mais bien un rejet des Hollande, Valls, Macron, qui, en se mettant au service du MEDEF et de la finance, ont découragé et déboussolé l’électorat de gauche.

Ce mécontentement grandissant n’a malheureusement pas profité à la gauche alternative, pas encore identifiée comme recours. Et le système injuste du mode de scrutin (concocté par le PS) a fait le reste.

Une politique complètement différente, une politique de gauche, est nécessaire, sinon notre pays s’enfoncera encore plus dans le crise, crise économique, sociale et démocratique. Il y  a urgence. Ensemble construisons du neuf !

Les résultats de Mars 2015 dans le Finistère par canton

 Communiqué d’Ensemble! après le 2e tour des élections départementales

Déclaration du PCF après le 2e tour des élections départementales

Réponse du PG à l’invitation de rencontre lancée par le PS


 Commentaire des candidats du Front de Gauche sur le canton de Pont L’Abbé

“Notre priorité est et sera toujours de défendre les politiques solidaires, sociales et écologiques au profit de l’humain. Depuis 2012, nous mettons le PS en garde, tirons les signaux d’alarme en leur rappelant pourquoi et par qui ils ont été élus. S’ils n’entendent pas, ils en sont les seuls responsables et l’hégémonie des grands partis en est peut-être une des raisons. C’est pourquoi nous revendiquons la proportionnelle nous permettant une expression représentative.
1117 électeurs méritent d’être écoutés et nous sommes fiers qu’ils aient pu le faire au premier tour en leur proposant une liste soutenue par le FdG.
Nous invitons  le PS et Mr Le Loc’h  à écouter le peuple de Gauche qui aspire à une autre politique,  nous le voyons bien au travers des campagnes et projets que nous menons ensemble. S’ils sont en opposition ce n’est pas pour rien. Nous invitons aussi Mr Le Loc’h à stopper ses menaces à l’encontre des militants et à respecter les électeurs qui se sont exprimés démocratiquement”.

Pont-l’Abbé le 30 mars 2015


Commentaire de Martine Le Nozerh, candidate du Front de Gauche sur le canton de Plonéour

MartineLeNozerh600Les résultats des élections départementales reflètent le mécontentement et la lassitude des électeurs qui en 2012 pensaient que leur quotidien serait meilleur avec un gouvernement de Gauche. La politique d’austérité menée par F.Hollande et  M.Valls est sanctionnée. Malgré cette défaite cinglante, malgré la contestation au sein de son parti et des autres partis de Gauche, ils perdurent dans la destruction du paysage social, entraînant dans leur sillon  la misère dans la population. Le chômage continue d’augmenter, les salaires, les retraites, le SMIC stagnent ou sont gelés, les services publics sont démantelés au profit du privé. Comment  ne pas comprendre la détresse des électeurs de gauche qui se sont détournés des bureaux de vote ou qui ont voté pour le F.N.  C’est un fait !  Les électeurs de droite se sont bien mobilisés et remportent de nombreux cantons. Au FDG nous avons à expliquer et à redonner confiance aux citoyens qu’une autre politique à Gauche est possible en mettant au cœur de nos priorités leurs préoccupations.

Plozevet le 2 avril 2015


  Commentaire de Roland Jaouen, candidat du Front de Gauche sur le canton de Plonéour

RolandJaouen600Il n’est pas sûr que de laisser à Manuel Valls le soin de mener campagne a facilité la tâche des socialistes.

Ce qu’on peut observer chez nous c’est une forte abstention populaire.

  • que le PS de Valls est battu
  • et que la droite l’emporte sans dynamisme

On assiste à un «  déménagement » du territoire bigouden avec la fermeture des services publics et privés. (Hôpitaux, Poste, Ecoles, Médecins, commerces) qui donnent aux électeurs un sentiment d’abandon se transformant en vote protestataire pour le FN.

La tâche des décideurs à tous les niveaux politiques (communes, départements, régions, nation) est de rendre inutile le FN aux yeux de ses partisans par une politique qui met les citoyens au cœur du débat. La souffrance sociale se traduit par une colère politique. Plus que jamais, pour l’avenir, la situation réclame une grande lisibilité. L’humain d’abord !

Plonéour le 30 mars 2015


 COMMUNIQUE DU PCF – PAYS BIGOUDEN

Au lendemain du premier tour, Frédéric Le Loch avait déclaré quelque peu méprisant : « faire la distinction entre un petit groupe, quelques cadres locaux, et les électeurs qui savent faire la différence entre la droite et la gauche »

Après la défaite du Parti Socialiste dans le canton, il en impute maintenant la responsabilité aux « alliés de gauche qui ont fait un choix qui ne les honore pas », méprisant cette fois-ci les électeurs qui n’auraient pas su faire la différence entre la gauche et la droite.

Faire de la politique, c’est défendre une politique. La véritable cause de l’échec du Parti Socialiste, c’est cette politique libérale et d’austérité menée par Hollande, Valls, Macron qui trahit tous les engagements de 2012, qui fait le lit de la droite, de l’extrême droite, qui pousse à l’abstention et qui ne porte certainement pas « les valeurs de justice, de solidarité et de progrès » qu’invoque M. Le Loc’h.

Pour notre part, nous continuerons notre combat pour des territoires solidaires, écologiques et démocratiques.

Pont-l’Abbé le 30 mars 2015

Déclaration après le 1er tour de l’élection départementale

Les candidats Front de Gauche du canton de Pont-l’Abbé et du canton de Plonéour-Lanvern
remercient les électeurs qui leur ont fait confiance en votant pour eux (1117 pour Pont L’Abbé, 811 pour Plonéour)

Mais le système électoral injuste n’a pas permis d’avoir d’élus du Front de Gauche.
A la proportionnelle, la Gauche progressiste serait représentée au Conseil Départemental afin de prendre en compte les besoins et attentes de la population.

Les partis responsables des politiques libérales et austéritaires vont donc se partager les sièges au sein du Conseil Départemental.

Nous continuerons notre combat pour des territoires solidaires, écologiques et démocratiques, avec tous ceux qui le souhaitent.

Résultats canton de Pont L’Abbé

Résultats de l’élection départementale des 22 et 29 mars 2015 du canton de Pont-l’Abbé
Candidats Partis Premier tour Second tour
Voix % Voix %
1 Thierry Mavic UMP 4 219 36,96 5 750 52,09
Nathalie Tanneau DVD
2 Annie Caoudal PS 3 527 30,90 5 288 47,91
Frédéric Le Loc’h PS
3 Évelyne Delgrange FN 1 672 14,65
Frédéric Godbillon FN
4 Véronique Blanchet FG 1 117 9,79
Pierre Lemée FG
5 Dominique Jolfre EELV 880 7,71
Janick Moriceau EELV
Inscrits 22 801 100,00 22 802 100,00
Abstentions 10 797 47,35 10 705 46,95
Votants 12 004 52,65 12 097 53,05
Blancs 387 3,22 641 5,30
Nuls 202 1,68 418 3,46
Exprimés 11 415 95,09 11 038 91,25

 Résultats par commune pour le 1er tour dans le canton de Pont L’Abbé

Pour info les résultats du 1er tour des élections cantonales de 2011

Résultats par commune pour le 2eme tour dans le canton de Pont L’Abbé

 

Résultats canton de Plonéour-Lanvern

Résultats de l’élection départementale des 22 et 29 mars 2015 du canton de Plonéour-Lanvern
Candidats Partis Premier tour Second tour
Voix % Voix %
1 Jean-François Le Bleis UDI 4 106 34,91 5 756 51,20
Jocelyne Plouhinec* DVD
2 Jean-Louis Caradec PS 3 555 30,23 5 487 48,80
Liliane Tanguy PS
3 Agnès Belbeoch FN 1 806 15,36
Dominique Souêtre FN
4 Patrick Boulet EELV 983 8,36
Élisabeth Hascoet EELV
5 Roland Jaouen FG 811 6,90
Martine Le Nozerh FG
6 Michel Kerdranvat MBP 499 4,24
Anne-Marie Lathoud-Lyon DVD
Inscrits 23 266 100,00 23 254 100,00
Abstentions 10 943 47,03 11 087 47,68
Votants 12 323 52,97 12 167 52,32
Blancs 359 2,91 568 4,67
Nuls 204 1,66 356 2,93
Exprimés 11 760 95,43 11 243 92,41

Résultats par commune pour le 1er tour dans le canton de Plonéour

Résultats par commune pour le 2eme tour dans le canton de Plonéour

 

Résultats canton de Douarnenez

Résultats de l’élection départementale des 22 et 29 mars 2015 du canton de Douarnenez
Candidats Partis Premier tour Second tour
Voix % Voix %
1 Didier Guillon* UMP 4 124 28,05 7 736 55,14
Jocelyne Poitevin DVD
2 Florence Crom PS 3 249 22,10 6 294 44,86
Gurvan Kerloc’h PS
3 Nadine Kersaudy UDI 2 824 19,21
Erwan Le Floch* UMP
4 Guy Laine FN 1 998 13,59
Édith Roussel FN
5 Marcelle Celton FG 1 203 8,18
Gérard Rousseau FG
6 Jean Cathala EELV 902 6,13
Paule Maiche EELV
7 Martine Dareau UDB 403 2,74
Dominique Evenat UDB
Inscrits 29 905 100,00 29 903 100,00
Abstentions 14 722 49,23 14 759 49,36
Votants 15 183 50,77 15 144 50,54
Blancs 289 1,90 652 4,31
Nuls 191 1,26 462 3,05
Exprimés 14 703 96,84 14 030 92,64

Résultats du 1er tour par commune

Résultats du 2eme tour par commune

 

Mer et littoral – Débat samedi 14 mars 10h au Guilvinec (manoir Kergoz)

LES RESSOURCES MARINES SONT UN BIEN PUBLIC ET DOIVENT LE RESTER : c’est ce que préconise la nouvelle directive de la Commission européenne.

Pour que cela ne reste pas un vœu pieux, nous préconisons que la gestion des ports soit du ressort des instances élues les plus proches : le futur Conseil Départemental (déjà propriétaire des infrastructures des ports), les communes et les intercommunalités.

POUR UNE GESTION PUBLIQUE DES PORTS :

Créer des Sociétés d’économie mixte (SEM) à capital majoritairement public (Commune, Département, Région), accueillant au sein du Conseil d’Administration tous les acteurs locaux.

De ce point de vue, il est aberrant que sur les 44 millions d’euros des fonds européens ( FEAMP) pour les ports bretons , seuls 8 millions leur soient attribués : qui va décider de l’attribution des 36 autres millions ? (les élus régionaux à Rennes capitale de la pêche et des ports ?) Pour quels projets maritimes ?

Nous insistons aussi sur la nécessaire transparence de ses décisions. Il est malsain que les grosses structures fassent la pluie et le beau temps, avec le chantage du genre: si je ne suis pas bien servi, je pars. Nous voulons aussi une représentation plus large des pêcheurs artisans (bateaux de moins de 12 m) dans les Conseils Portuaires.

En 2017, la délégation pour la gestion des ports est à renouveler : la CCI n’a fait preuve ni d’efficacité, ni de transparence dans sa gestion. C’est aux élus (politiques et professionnels représentatifs) d’assurer cette gestion.

PLAN PLURIANNUEL D’INVESTISSEMENTS :

-pour maintenir et développer la pêche artisanale cornouaillaise : favoriser la modernisation et la transmission de la flotte, la coopération et non la concurrence et le chacun pour soi, la vente directe…

-pour lutter contre les pollutions : dragage des ports, clapage des boues, surveillance des conformités des bateaux, taxes à la hauteur des frais de dépollution, étude sérieuse de la faisabilité des projets de ports de plaisance (le Guil)

-proposition de créer une structure de gestion intégrée de type interprofession des ports de Bretagne Sud, du Pays Bigouden et de l’Iroise afin d’échapper à une concurrence exacerbée, source de divisions et de gâchis.

ACCOMPAGNER LA MUTATION DES ACTIVITES HALIEUTIQUES :

-encourager les expérimentations de méthodes de pêche sélectives et de la bonne gestion de la ressource

-algoculture, aquaculture, dans un protocole respectueux de l’environnement

-mise en place d’outils financiers nouveaux de type CIGALES (Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale pour l’Epargne Solidaire) ou coopératifs permettant de renouveler la flotte de pêche fraîche artisanale à partir d’un cahier des charges adapté

-remobilisation des banques mutualistes et des Caisses d’Epargne

-aide à l’organisation de nouvelles formes de consommation de type AMAP, Association pour le Développement de la Pêche Artisanale Durable « Adépad ».

IMAGINER DE NOUVELLES FILIERES :

-Energie Marine Renouvelable (EMR) : houlomotrice, hydrolienne, éolienne…

-Construction et réparations navales : organiser la complémentarité des activités, gérer collectivement les plans de charge, déconstruction des navires…

-stratégie multimodale du transport : le cabotage, la voie ferrée, la route

-soutenir le tourisme social (campings municipaux…), culturel, éducatif (classes de mer, colonies, sport nautique scolaire…)

Pierre Lemée, candidat FDG, Mars 2015


Documents pour discussion transmis par Alain Vigouroux, candidat FDG :
Etat du Quartier du Guilvinec
Vente sur le quai
Energies marines renouvelables
Les algues

Une France éclatée, c’est non ! Non à la réforme territoriale. Vite la 6ème République.

La Réforme territoriale de François Hollande poursuit son parcours implacable au Parlement, après la loi créant les métropoles au 1er janvier 2015. Elles seront 13 (dont Paris, Marseille, Brest). Ces métropoles sont conçues comme des pôles de compétitivité, pour s’insérer dans la compétition économique européenne et mondiale.

Ces super intercommunalités prennent aussi les compétences des communes pour :

  • l’eau
  • l’assainissement
  • les routes

et pourront intégrer des missions des départements (l’action sociale notamment).

Les collectivités d’une même région détermineront comment elles se répartissent les politiques publiques entre elles.

Le peuple, lui, est dessaisi de la question. Aux décisions inutiles et coûteuses, nous voulons développer une démocratie de proximité, par des assemblées cantonales régulières, qui rapprochent les usagers des décideurs.

Que disent les électeurs aujourd’hui :

  • on nous a oublié
  • on nous abandonne
  • on ne nous écoute pas
  • la gauche a renoncé

Le monde rural connaît aujourd’hui les mêmes problèmes que les banlieues.

Elus, nous donnerons de la proximité à nos actions et aux décisions que nous prendrons. Ce ne sera plus « ceux qui savent… à la place des autres… »

Nous impliquerons la population sans que cela prenne des décennies.

Nous arbitrerons entre :

  • la confrontation des experts
  • le coût immédiat et à long terme
  • l’intérêt particulier, l’intérêt général

Après le projet de loi sur les métropoles, la MAPTAM (modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles), deux projets de lois assurent la redistribution des cartes :

  • le projet de loi relatif à la délimitation des régions (13 à 22)
  • le projet de loi portant nouvelle organisation de la République (NOTRE)

règlent les transferts de compétences et regroupent les pouvoirs au sein des régions qui seront les seules collectivités à pouvoir intervenir sur l’emploi et la formation. Départements et communes seront dévitalisés au profit d’intercommunalités technocratiques qui passeront à un seuil minimal de 20 000 habitants.

Le dernier étage de la fusée sera celui de la réduction des services de l’Etat sur le territoire. L’affaiblissement de l’Etat sur le territoire, pourtant seul garant de l’égalité de traitement des citoyens, est bel et bien programmé.

François Hollande redessine la carte de France et éparpille le peuple. Valls a prévu que la loi NOTRE (nouvelle organisation de la République) soit adoptée à quelques jours seulement des élections pour les départements dont elles scellent le sort. En catimini, sans consultation du peuple.

Cette complexité de la réforme peut détourner les électeurs du scrutin.

C’est un projet libéral. La réforme territoriale n’est pas faite pour le peuple, elle ne parle que

  • d’attractivité du territoire
  • de compétitivité

C’est à qui gagnera la compétition au milieu de la concurrence des autres villes européennes, des autres régions.

C’est la souveraineté populaire détruite. Métropoles et régions remplacent communes et départements.

Cette réforme éloigne les lieux de décisions des lieux de vie des Français

  • les loisirs
  • le travail
  • les transports
  • l’habitat

seront gérés et réglementés depuis Rennes, ainsi que :

  • les transports scolaires
  • les transports inter-urbains Quimper-Brest
  • la gestion des déchetsUne logique technocratique, déconnectée des réalités du terrain va s’imposer, au mépris de la souveraineté populaire.En affaiblissant la souveraineté populaire, la réforme territoriale est un jalon supplémentaire pour l’Europe austéritaire qu’impose le pouvoir de la finance.

L’égalité brisée

Un grand nombre de familles ont des membres aux quatre coins de France et du monde.

Quelle vision rabougrie des territoires nous donne la réforme territoriale, avec la liberté à chaque région de décider comment elles s’organisent.

C’est la fin de l’égalité des citoyens sur le territoire.

Les départements pulvérisés

L’aide aux personnes âgées, l’action sociale, le RSA, seront assurés par la métropole sur le territoire.

Qui prendra en charge la solidarité sur les territoires ruraux, sur le reste du département ? La fiscalité étant liée à l’habitat et à l’activité économique, la métropole de Brest aura davantage de moyens que le reste du département qui l’entoure. Il ne restera que des miettes pour les territoires ruraux.

Cette réforme dessine une séparation entre urbanisation intensive et territoires ruraux relégués.

Pas d’égalité sur le territoire. Des services publics à plusieurs vitesses.

C’est la réforme territoriale de Hollande  sans consultation avec désinvolture – sur un coin de table-

La réforme aggrave les fermetures de bureau de poste, de pôles emplois, d’agences EDF, des hôpitaux.

Les métropoles et les régions décideront, au regard de leur budget, la forme que prendront les services publics sur leur territoire.

Le peuple divisé

La loi sera différenciée, en fonction de là où on habite.

Aujourd’hui, seuls les parlementaires et le gouvernement peuvent proposer des lois.

Dès demain, la région sera en capacité de le faire. C’est valider la possibilité d’une loi pour les intérêts particuliers de la Bretagne, de l’Auvergne, de l’Ile de France.

Hollande a en tête le modèle allemand.

Une France fédérale, organisée autour de métropoles (Brest) (Nantes Rennes), vampirisant l’ensemble des richesses du pays et des régions surpuissantes autour de lois votées pour répondre aux demandes spécifiques de l’une d’elles.

C’est une réforme qui obéit aux ordres des libéraux et de Bruxelles.

C’est une réforme qui déconstruit la République

Et pour nous, c’est NON

Rejetés par l’opinion publique pour leur politique ultra libérale et les mensonges :

François Hollande et Manuel Valls ont décidé d’éclater la France et, en premier, les départements.

  • magouille et tripatouillage pour détourner les électeurs du scrutin
  • ils ne savent à quel canton ils appartiennent ( Plonéour-Lanvern, 16 communes, Pont l’Abbé, 6 communes)
  • deux élus pour un territoire
  • deux candidates à la présidence du département, élues de la métropole brestoise.

Le PS et l’UMP font tout pour dégoûter le peuple.

Le FN est à l’affût et compte utiliser la 5° république

Le gouvernement voudrait une abstention record qu’il ne s’y prendrait pas autrement

  • évolution des compétences : aujourd’hui nous sommes candidats et nous serons peut-être élus sans connaître les compétences exactes des département (le texte venant en 2° lecture à l’Assemblée Nationale le 30 mars)
  • binôme
  • semi proportionnelle
  • nouveau découpage

Ce que nous devons faire dans les semaines qui viennent c’est de politiser ces élections,

  • renouvellement total du CG
  • urgence sociale avec la crise : nous avons les réponses

Sous prétexte d’économies François Hollande supprime communes et départements, structures bicentenaires et d’égalité de la France, au profit d’entités lointaines et opaques,  à nous de lutter contre cela.

Roland Jaouen, le 8 mars 2015

Mode de scrutin – régionales 2015

Elections régionales de 2015

Date : 6 et 13 décembre 2015

Nombre de conseillers à élire

83 pour la région Bretagne dont 25 pour le Finistère

Chaque liste pour le département du Finistère devra présenter 25 noms en respectant la parité.

Mode de scrutin

Les conseillers régionaux sont élus au scrutin de liste selon un système mixte combinant les règles des scrutins majoritaire et proportionnel.

1er tour

Au premier tour, si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50 %), elle obtient le quart des sièges à pourvoir.

Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés.

Sinon, il est procédé à un second tour la semaine suivante.

2nd tour

Les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés peuvent se maintenir, et éventuellement fusionner avec les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages.

Au second tour, la liste qui arrive en tête obtient un quart des sièges à pourvoir.

Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés au second tour.

Télécharger ce document

Autres informations sur le site du Front de Gauche du Finistère

 

 

Le 22 mars, on vote !

Election départementale des 22 et 29 Mars 2015
Les candidats du Front de Gauche dans le pays bigouden

CantonPlonéour CantonPontLAbbé

– Canton de Pont L’Abbé :
titulaires Véronique Blanchet (Pont L’Abbé) et Pierre Lemée (Penmarc’h)
suppléants Christine Corfmat (Loctudy) et Alain Vigouroux (Plobannalec-Lesconil)
l’article du 9 février dans Ouest France
l’article du Télégramme
l’interview de Véronique Blanchet par Bigouden TV
l’interview de Pierre Lemée par Bigouden TV

Véronique-Blanchet-et-Pierre-Lemée_660x386
Canton de Pont L’Abbé : Véronique Blanchet et Pierre Lemée

 

– Canton de Plonéour-Lanvern
titulaires Martine Le Nozerh (Plozevet) et Roland Jaouen (Plonéour)
suppléants Marie-Anne Gourlaouen (Ile Tudy) et Olivier Coquelin (Plomeur)
l’article du 10 février dans Ouest France

l’interview de Roland Jaouen par Bigouden TV

Canton de Plonéour : Martine Le Nozerh et Roland Jaouen
Canton de Plonéour : Martine Le Nozerh et Roland Jaouen

 

Les_candidats_avec_les_militants_de_Podemos_8_fevrier
Les_candidats_avec_les_militants_de_Podemos_8_fevrier. De gauche à droite : 1er rang Roland Jaouen, Vanessa Amessa, Miguel Segui, Martine Le Nozerh, Pierre Lemée, Christine Corfmat, Véronique Blanchet. 2e rang : Alain Vigouroux, Olivier Coquelin

Les candidats du canton de Pont L’Abbé :

De gauche à droite : Véronique Blanchet, Christine Corfmat, Pierre Lemée, Alain Vigouroux
De gauche à droite : Véronique Blanchet, Christine Corfmat, Pierre Lemée, Alain Vigouroux canton de Pont L’Abbé

Les candidats du canton de Plonéour :

de gauche à droite : Olivier Coquelin, Roland Jaouen, Martine Le Nozerh, Marie-Anne Gourlaouen
de gauche à droite : Olivier Coquelin, Roland Jaouen, Martine Le Nozerh, Marie-Anne Gourlaouen
RÉUNIONS PUBLIQUES de NOS CANDIDATS FRONT DE GAUCHE du PAYS BIGOUDEN
– samedi 14 mars au Guilvinec à 10h au manoir de Kergoz –> mer et littoral, un enjeu d’avenir.
– lundi 16 mars à 20h30 au foyer communal de Plozevet –> préserver les solidarités.
– mardi 17 mars à 20h30 à Plonéour au restaurant municipal –> ruralité, territoire.
– mercredi 18 mars à 20h30 à la MPT de Pont L’Abbé –> éducation et réforme territoriale

Documents canton Pont L’Abbé

Documents canton Plonéour

FdGchoixAmbitieux

Canton de Pont L’Abbé, élections départementales

Les candidats du Front de Gauche dans le canton de Pont L’Abbé

titulaires Véronique Blanchet (Pont L’Abbé) et Pierre Lemée (Penmarc’h)
suppléants Christine Corfmat (Loctudy) et Alain Vigouroux (Plobannalec-Lesconil)
l’article du 9 février dans Ouest France
l’article du Télégramme
l’interview de Véronique Blanchet par Bigouden TV
l’interview de Pierre Lemée par Bigouden TV

De gauche à droite : Véronique Blanchet, Christine Corfmat, Pierre Lemée, Alain Vigouroux
De gauche à droite : Véronique Blanchet, Christine Corfmat, Pierre Lemée, Alain Vigouroux

RÉUNIONS PUBLIQUES dans le canton de Pont L’Abbé

– samedi 14 mars au Guilvinec à 10h au manoir de Kergoz –> mer et littoral, un enjeu d’avenir.
– mercredi 18 mars à 20h30 à la MPT de Pont L’Abbé –> éducation et réforme territoriale

A4 recto Pont-l'Abbé

 

A4 verso pontlab

Cliquer ici pour télécharger le document en PDF

Documents thématiques :

Feuillet invitation “Education et Réforme territoriale”

Feuillet invitation “Mer et Littoral”

Feuillet invitation “Préserver les solidarités”

 

Canton de Plonéour-Lanvern, élections départementales

– Les candidats du Front de Gauche dans le canton de Plonéour-Lanvern

titulaires Martine Le Nozerh (Plozevet) et Roland Jaouen (Plonéour)
suppléants Marie-Anne Gourlaouen (Ile Tudy) et Olivier Coquelin (Plomeur)
l’article du 10 février dans Ouest France
l’interview de Roland Jaouen par Bigouden TV

de gauche à droite : Olivier Coquelin, Roland Jaouen, Martine Le Nozerh, Marie-Anne Gourlaouen
de gauche à droite : Olivier Coquelin, Roland Jaouen, Martine Le Nozerh, Marie-Anne Gourlaouen

Réunions publiques sur le canton :
– lundi 16 mars à 20h30 au foyer communal de Plozevet –> préserver les solidarités.
– mardi 17 mars à 20h30 à Plonéour au restaurant municipal –> ruralité, territoire.

A4 recto Plonéour

A4 verso Plonéour

 

Cliquer ici pour télécharger le document en PDF

Documents thématiques :

Feuillet “Ruralité et territoire”

Feuillet “Education et Réforme territoriale”

Feuillet “Préserver les solidarités”