Annick Le Loch et la Syrie

SYRIE : Stopper l'escalade guerrière !

A propos d'une intervention militaire en Syrie notre députée A Le Loch dit dans Ouest France du 31 Août 

"Je suis pour, si cela peut apporter la paix, la démocratie et la liberté, mais je n'en suis pas sûre. Les souffrances endurées par ce peuple depuis 2 ans ne sont pas tolérables…"

Comme si des bombardements pouvaient apporter la paix ! Avec en prime démocratie et liberté ! Pourquoi pas "bonheur et joie" de voir les populations bombardées et leurs habitations détruites…

Les souffrances endurées ne sont pas tolérables… alors détruisons leur pays avec des bombes….

Ne tirera-t-on jamais les leçons des échecs du passé ? Une fois de plus c'est la solution de l'intervention militaire qui ajoute de la guerre à la guerre qui aurait le préférence de nos dirigeants. Comme si lancer des bombes sur la Syrie allait améliorer le sort des populations… On n'a importé en Irak et en Lybie ni la démocratie, ni la paix, ni la liberté.

En Irak, sous un prétexte mensonger d'armes de destructions massives, on a tué des milliers de civils et on a instauré la guerre civile permanente. En Lybie le fiasco de l'intervention française devrait aussi servir de leçon – sans oublier les conséquences au Mali (fourniture massive d'armes aux intégrises islamistes) –

Et de quel droit la France interviendrait dans un pays étranger, au nom de quelle légitimité ?

Il est temps que cesse cet alignement inconditionnel derrière les Etats Unis et Israël dont le seul but est de déstabiliser tout le monde arabe, avec tous les dangers que cela comporte.

Avant d'envisager une aventure militaire susceptible d'embraser toute la région, l'urgence est d'organiser sous l'égide de l'ONU, un sommet réunissant les belligérants et les principales puissances impliquées.

Alaa al Aswany, écrivain égyptien : "Une intervention guerrière occidentale s'apparenterait à un crime plus grave encore que celui que l'on prétend punir."

Jean Jaurès : "Il faut sans cesse dénoncer et déjouer les intrigues et les complots de ceux qui veulent mener notre pays à la guerre."


Pétition en ligne du Mouvement de la Paix contre l'intervention militaire en Syrie (septembre 2013)

http://www.mvtpaix.org/utils/petitionSyrie2013.php?langue=francais&displayBegin=2501


 

Ban Ki-moon : « Le chaos en Syrie et dans la région ne sert à personne »

Le secrétaire général de l’ONU a mis en garde contre l’illégalité d’une action « punitive » en Syrie sans l’aval du Conseil de sécurité, et il tente de relancer Genève 2.

Le secrétaire général de l’ONU a adressé, mardi soir 3 septembre, une importante mise en garde aux États membres du Conseil de sécurité, tentés par des frappes. « L’usage de la force est légal uniquement quand il s’agit (pour un État membre) de se défendre, conformément à l’article 51 de la charte, ou quand le Conseil de sécurité a approuvé une telle action », a rappelé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, ajoutant, comme pour mieux prévenir toute tentative de recours à la force hors du cadre légal : « C’est un principe ferme des Nations unies. »

Ban Ki-moon a en outre fait valoir les risques d’instabilité encourus par l’ensemble de la région en cas de frappes militaires. « Nous devons considérer l’impact qu’aurait une action punitive sur les efforts pour empêcher d’autres effusions de sang et faciliter un règlement politique du conflit. (…) Le chaos en Syrie et dans la région ne sert à personne. »


Share Button

Laisser un commentaire