CETA : la députée Tanguy ne veut pas nous en parler, démocratie macronienne oblige

CETA : la députée Tanguy ne veut pas nous en parler, démocratie macronienne oblige

Un compte-rendu de notre “rencontre” avec une élue macrone qui préfère les ordres venus d’en haut aux avis venus d’en bas. Décidément nous ne sommes rien.

Le lien vers le site du collectif StopTafta-Ceta du pays bigouden www.taftaquoi.wordpress.com

Il va être temps de faire un premier bilan de la 1ere année de cette élue.. pas brillant, c’est le moins qu’on puisse dire.
Cette dame voulait être la candidate du parti socialiste aux législatives de 2017. Devant son échec elle a choisi, avec un opportunisme bénéfique, de surfer sur la vague montante du moment et est donc devenue députée macrone, comme n’importe quel candidat ayant cette étiquette là à ce moment là l’aurait été.
Mais elle n’avait pas dit lors de sa campagne qu’elle soutiendrait une politique très à droite comme celle que nous subissons. Aucune restriction de sa part à l’action d’Emmanuel Macron-Thatcher depuis un an, ni à celle du ministre de l’intérieur d’extrême droite Gérard Colomb, l’ami des identitaires.

Mme Tanguy a tout soutenu :

  • la vente d’armes à des pays peu reluisants, le bombardement de pays étranger en bafouant l’ONU
  • le bradage de biens publics comme des aéroports et des barrages hydrauliques
  • les ordonnances, méthode indigne qui refuse même les débats à l’assemblée
  • les violences organisées par le gouvernement (manipulation de casseurs et matraquage de manifestants pacifiques, violence à NDDL, tabassage des étudiants dans les Universités)
  • la  casse du code du travail
  • la honteuse loi asile et immigration qui dégrade encore plus la maltraitance des migrants et permet l’emprisonnement des enfants.
  • la casse de la SNCF
  • et cela ne semble être encore qu’un début (services publics, retraites..) si nous ne parvenons pas à les arrêter avant.

Il faudra bien en parler un jour de tout cela Mme Tanguy !

Share Button

Laisser un commentaire