Chômage: le bilan catastrophique de la politique libérale et austéritaire de François Hollande

En décembre 2014, il y avait en France 572 000 chômeurs Catégorie A de plus qu’en mai 2012: de 2,923 millions à 3,496 millions de Français actifs.

En décembre 2014, il y avait en France 900 000 chômeurs chômeurs de plus de Catégorie A, B, et C: de 4,3 millions à 5,2 millions de Français actifs.

Ou l’on voit que la justification par la création d’emploi et la lutte contre le chômage de la casse du droit du travail et la précarisation des salariés, des cadeaux fiscaux et sociaux aux entreprises et aux actionnaires au nom de la compétivitivité, est soit un échec absolu, soit, et nous penchons pour cette solution, un prétexte pour servir les intérêts du capitalisme contre ceux des travailleurs.

La politique du PS est injuste et inefficace. Elle est une trahison complète des engagements de 2012. Les électeurs français ne s’y tromperont pas.

Souhaitons néanmoins que les citoyens français la sanctionnent, non pas pour qu’elle soit aggravée avec la venue au pouvoir de l’UMP ultra-libéral et droitier ou du Front National, mais pour qu’il y ait la possibilité de conduire une politique poursuivant véritablement d’autres objectifs, au service des besoins humains et du progrès social, comme avec la victoire de Syrisa en Grèce.

La solution, c’est le Front de Gauche, qui avait annoncé dès 2011-2012 que cette politique d’austérité conduirait dans le mur et qui avait fait la clarté sur l’identité politique centriste de François Hollande.

Share Button

Laisser un commentaire