Front de gauche : Brit Air doit rester à Morlaix

« Hop ! Brit Air, doit maintenir tous les emplois à Morlaix. » Tel est le souhait du Front de gauche du pays de Morlaix à la suite de l’annonce du projet de fusion présenté le 16 juillet par la direction de Hop ! qui « menace clairement le maintien de l’emploi des 350 salariés de l’entreprise morlaisienne ».

Le Front de gauche rappelle que la restructuration voulue par la direction pour « optimiser les coûts et rendre l’entreprise plus agile et plus compétitive, l’amène à estimer un sureffectif de 245 postes dans les trois antennes régionales de la société dont une centaine à Morlaix. »

La fusion annoncée entraîne une délocalisation de certains services et de postes vers Nantes ou Paris-Rungis. « Cette situation inacceptable pour les personnels est en outre une bien mauvaise nouvelle pour la situation de l’emploi en Pays de Morlaix », poursuit le parti. Qui demande aux élus du territoire « d’agir pour refuser qu’une fois de plus la seule logique de rentabilité ne l’emporte sur la préservation des conditions de vie et de travail des salariés d’une entreprise de notre région. »

Share Button

Laisser un commentaire