Geoffrey Geuens

Geoffrey Geuens : "Les marchés financiers ont un visage, celui de l'oligarchie"

Dans votre ouvrage, vous démolissez une série de lieux communs 
qui saturent aujourd’hui le débat public : la finance serait insaisissable, hors de portée du pouvoir, 
elle serait, comme l’a dit François Hollande dans un passage fameux de son discours 
du Bourget, « sans visage » car elle 
« ne se présente pas aux élections »… 
Que pensez-vous de ce type de déclarations politiques ?

Auteur de la Finance imaginaire, anatomie du capitalisme : des « marchés financiers » à l’oligarchie (éditions Aden), l’universitaire belge décortique les rouages d’un discours politique qui, en construisant des oppositions confortables mais factices, occulte en vérité les liens structurels entre la finance et l’État.    —> Lire


 

Share Button

Laisser un commentaire