Irak, l’impasse de la guerre.

Talibans, Al Quaida, Etat Islamique… Des monstres qui ne sont pas nés par hasard…

L'intervention au nom du groupe Front de Gauche à l'assemblée nationale du député  François Asensi le 24 septembre 2014

Pierre Laurent : "La France doit reconstruire sa vision du monde sans s'accrocher au wagon de l'OTAN" :

« Personne ne peut rester indifférent devant ce déferlement de violence et de destruction sur les populations civiles. En plusieurs points de la région, nous avons le devoir de secourir. Mais de quelle manière et avec quelles perspectives ? C’est en ces termes que la question se pose en réalité. (…)


La France elle-même n’est pas à la hauteur de l’aide humanitaire qu’elle peut apporter aux populations en détresse. Dans le cas des réfugiés syriens, 1 500 seulement accueillis en France alors que l’Allemagne et la Suède en ont accueilli près de 10000 chacune. Pour l’Irak moins de 200 ressortissants en deux mois (…).

La question n’est pas d’agir ou de ne pas agir. Bien entendu, il faut agir. Mais la vraie question est comment et avec qui stopper la barbarie ? Il faut s’attaquer aux racines du mal, mettre en cause les États, membres ou alliés de l’Otan, qui ont soutenu en armes, matériels et hommes les groupes djihadistes et l’« État islamique ». Il faut mettre en cause ceux qui, ces jours-ci, achètent le pétrole tiré des puits dont « l’État islamique » a pris le contrôle. (…)

La tragédie que vit le peuple irakien est en effet à la confluence de tous les drames de la région. Les conséquences des interventions étrangères américaines. La montée de l’affrontement sunnite-chiite appuyée par les puissances régionales. Le drame syrien : face à la répression de Bachar Al Assad, la recherche d’une solution politique pour une transition démocratique a été torpillée au profit de l’engrenage militaire. Les aspirations nationales méprisées du peuple palestinien (…).

Notre devoir est de soutenir les forces kurdes du PYD et du PKK qui sont aujourd’hui en première ligne. Allez-vous laisser le PKK dans la liste des organisations terroristes de l’Union européenne? (…) S’attaquer aux racines du mal, c’est aussi en finir avec le cadre dans lequel nous multiplions nos interventions. L’un des facteurs communs aux guerres actuelles et aux dangers qui montent est la prétention de l’Occident à jouer les gendarmes du monde alors que celui-ci ne représente que 12 % de la population mondiale (…).

Le Proche-Orient gagnerait à devenir une région dénucléarisée comme l’ONU le prône. Ceci constituerait un point d’appui pour construire un véritable dialogue régional et ouvrir la voie, avec le soutien actif de la France, sur une conférence sous l’égide de l’ONU avec tous les acteurs, Iran compris. L’abandon du seul cadre multilatéral reposant sur le droit international et la souveraineté de toutes les Nations de la planète au profit d’un rôle accru de l’Otan sous l’égide des États-Unis est une des plus grandes erreurs commises depuis la chute du mur de Berlin. La France doit reconstruire sa vision du monde et cesser de s’accrocher au wagon de l’Otan. Nous appelons de nos voeux l’organisation d’un débat approfondi sur la politique extérieure de la France. »


Share Button

Laisser un commentaire