Non aux fermetures de classes !

Alors que le gouvernement organise le gavage des actionnaires des grandes sociétés et du CAC40, il rogne sur les services publics indispensables : santé, école, poste.
Soutien aux parents d’élèves de Lesconil, Larvor, Pont L’Abbé !

LESCONIL : Une école qui fonctionne bien.
Une enseignante en poste depuis 10 ans dont on veut supprimer le poste…
Et, coup de grâce pour cette école publique, la réforme des rythmes scolaires qui entre en oeuvre cette année, n’est pas appliquée par l’autre école de la commune, l’école privée pourtant sous contrat d’association mais qui n’a pas été dans l’obligation de passer à cette semaine de 4 jours et demi. Comment cela se fait-il que le gouvernement, qui rémunèrent les enseignants de cette école et qui, par le biais des subventions municipales aux élèves, participe à son fonctionnement, n’ait pas imposé cette réforme aux écoles ayant signé un tel contrat d’association ?
Les syndicats, alertés notamment par les enseignants et les parents d’élèves, se sont opposés à cette décision. Un nouveau comité technique est prévu vendredi 12 septembre.
Les parents d’élèves, avec le soutien de l’équipe enseignante et des élus de la commune, se mobilisent depuis la rentrée.
Combien d’élèves en moins à la rentrée prochaine si ce poste est supprimé ? Jusqu’où ira l’hémorragie ?
Il est injuste que nos enfants pâtissent des lacunes du système administratif de l’éducation nationale et du gouvernement. Madame la directrice académique pourrait, en décidant de maintenir ce poste, sortir d’une logique comptable, prendre en compte tout ce contexte et donner un signal positif sur la stabilité future de l’équipe enseignante.
Les parents sont en colère et l’ont fait savoir en manifestant dans la commune et à l’Inspection académique. Une pétition est à la disposition des habitants de la commune chez les commerçants.
Rendez-vous devant lécole vendredi matin 12 sept 9h et départ pour l’Inspection Académique à Quimper


Share Button

Laisser un commentaire