ANI, tentative de faire approuver cet accord par l’Assemblée Nationale, des protestations à gauche

Vives oppositions à gauche contre la tentative du gouvernement de faire valider l’ANI (Accord National Interprofessionnel) du MEDEF par le parlement

— Plus de 1600 signatures de la pétition lancée à l’initiative d’élus et de responsables socialistes pour dire NON au MEDEF et à l’ANI : http://nonsocialisteaumedef.tumblr.com

— Gérard Filoche, inspecteur du travail, membre du PS, nous parle de l’accord national interprofessionnel du 11 janvier signé par le MEDEF et la CFDT, que le gouvernement veut faire voter tel quel. ECOUTEZ AU MOINS LES 10 PREMIERES MINUTES, pour comprendre l’enjeu de cette loi : La mise à sac des droits des travailleurs (comme si ils en avaient trop !)

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rQe1qjqDX8Y#!

— André Chassaigne, président du groupe Front de Gauche à l’Assemblée nationale, lance un appel à la mobilisation pour défaire l’ANI

http://andrechassaigne.over-blog.com/article-appel-a-la-mobilisation-pour-defaire-l-ani-116536383.html

— Une vidéo explicative sur l’ANI :

http://www.humanite.fr/assemblee-nationale/lani-vu-par-le-syndicat-solidaires-519578


Notre députée avec le MEDEF pour la transcription de l’ANI

Notre députée Annick Le Loch avec le MEDEF pour la transcription de l’ANI !!!

L’accord sur l’emploi concocté par le Medef avec la complicité de la Cfdt a été massivement rejetté dans la rue le 5 mars 2013 dans toute la France. Cet “accord national interprofessionnel” (ANI) est un coup porté aux protections collectives conquises durant des décennies. C’est un recul sur cent ans de luttes ouvrières.

Sa transcription dans la loi est contestée par de nombreux élus, y compris au PS. Malgré cela un groupe de 100 parlementaires socialistes appellent à l’adopter tel quel comme le demande le Medef.

Laurence Parisot, présidente du MEDEF le 10 mars 2013 : “Nous demandons que cet accord soit transcrit dans la loi tel quel”. 

On ne peut que déplorer que notre députée Annick Le Loch se place dans les plus droitiers du PS.

—-> leur texte en pièce jointe et les signataires.