Déclaration Jeanne

« Au bout de mon âge qu’aurai-je trouvé » ?

Eh bien comme beaucoup ici, je suis née entre GUERRE ET PAIX : croyez-moi… ça marque !

Ainsi, mon choix professionnel vers le travail social, m’a conduit à rencontrer -tant de situations- tant de gens vivant comme d’autres aujourd’hui l’invraisemblable dureté de la vie.

Les bidonvilles, les cités d’urgences,les cités de transit…l’histoire de l’immigration je l’ai côtoyée au travers des visages d’hommes et de femmes d’enfants, dont le partage de leur vie> m’a souvent bouleversée… Quels cadeaux  j’ai reçus ! Aurai-je eu leur courage en situation identique ? Je ne sais pas.

Dans ces bouleversements fous de l’après guerre, j’ai vu se poursuivre et naître un travail réparateur essentiel qu’ont instauré nombre de mouvements d’éducation populaire.

Réclamés, par toute une jeunesse, des MAISONS POUR TOUS, des Maisons des Jeunes et d la Culture, des centres sociaux ont poussés un peu partout dans notre pays.

Sur les chemins de nos vies, il y a des moments où le PASSÉ reçoit comme de nouveaux éclairages…

Ainsi pour moi, ce rassemblement de PLACE DE LA BASTILLE…

OUI.. Nous étions bien plus de 120.000 ! Dans cette foule émue, joyeuse, colorée, vibrante d’un incroyable BONHEUR venu de loin.

Au nom du FRONT de GAUCHE, lorsque JEAN LUC MELENCHON, nous accueillait saluant ” ce génie de la Bastille ” n’interpellait-il pas aussi Ceux et Celles d’AVANT :

-les BONNETS ROUGES, de 1676.

-les SANS CULOTTES de1789;

-les GUEUX de 1830/1848.

-les COMMUNARDS de 1871 : ” dans l’enthousiasme de cette liberté que l’on croyait s’être donnée ” ILS avaient tout réinventé d’une autre société.

– et tous ces ANTI FACISTES de 14/18 de 1936… de 39/40  et tous ceux d’AUJOURD’HUI.

” Où étions-nous passés ?

” On s’est re-connu… On s’est re-trouvé…

Eh oui, mes Amis, mes Camarades on s’est sûrement RE-CONNU dans ce FRONT de GAUCHE,  enraciné dans la diversité de cette longue histoire qui nous FACONNE…

Le surgissement de notre opposition au projet de traité constitutionnel en 2005, a signé son acte de naissance.

Front de gauche, nous sommes RELAIS D’HUMANITE.

Du passé, à aujourd’hui, Ca vaut le coup ! ON NE LACHERA RIEN, FRANCOISE…

Jeanne Henry, 8 juin 2012