Secours Populaire Pt L’Abbé : les demandes ont doublé !

Dans Ouest France du 11 décembre 2014 nous lisons que les demandes d’aide ont doublé cette année au Secours populaire de Pont L’Abbé. (dans les communes voisines le phénomène est semblable). On y lit : “De plus en plus de familles sont en grande difficulté. La plupart des personnes qui viennent à nous ont un quotient familial de 300€ par mois”…..”Nous avons beaucoup de retraités aussi… qui ne sont pas en bonne santé. Les soins dentaires font défaut, ils n’ont pas de lunettes adaptées et nombre d’entre eux ont des soucis pulmonaires parce qu’ils vivent dans des habitats non chauffés….

Triste constat au 21e siècle dans une France riche. Pour le Front de Gauche le social doit être une priorité, toute personne a le droit de vivre dans des conditions décentes et dignes. Un changement d’orientation est absolument nécessaire. La priorité c’est le social et non la finance !

Quelques chiffres

Quelques chiffres :

– 1% les plus riches détiennent près de la moitié du patrimoine mondial.

– 10% les plus riches détiennent 82% du patrimoine mondial.
– Les 85 personnes les plus riches du monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres.
– La 4e plus grosse fortune mondiale Warren Buffett : 46,7 milliards d’euros, soit 2,69 millions d’années de SMIC.
– 26 millions de chômeurs dans l’Union Européenne.
– En France 3,2 millions de personnes sont mal logées ou pas logées selon la Fondation Abbé Pierre.

– 21 milliards d’euros = profit en 2010 des 5 plus grandes banques … qui en sont les bénéficiaires ?

– 3 milliards d’euros de bonus en 2009… c’est lle cadeau des banques françaises à leurs traders… Et la crise dans tout ça ?

– 6 000 milliards de $ échangés chaque jour sur les marchés financiers, soit 74 fois le PIB mondial !
Il est temps de taxer le secteur financier.

– Fraude et évasion fiscale : 60 milliards d’euros à récupérer chaque année (voir les propositions d’ATTAC en cliquant sur le billet).

– 59% de l’endettement public français provient des cadeaux fiscaux consentis aux plus riches ces dernières décennies.