Plozevet et ailleurs, La Poste en danger

Par Ouest-France

Le syndicat CGT des activités postales appelle à la grève, à compter du 4 janvier. Il dénonce la réorganisation de l’activité du bureau de poste de Plozévet (Finistère).

Un préavis de grève illimitée vient d’être déposé par la CGT des activités postales, à compter du 4 janvier 2016.

Le syndicat dénonce la menace qui plane sur l’ouverture quotidienne de l’agence de la commune de Plozévet et plus largement sur la présence des bureaux de poste du Pays Bigouden et du Cap-Sizun. “On ne peut ouvrir seulement quand il y a un client à la porte”, s’agace Alain Le Berre, le secrétaire départemental de la CGT.

Fermeture le lundi matin

Un temps évoquée, la fermeture du bureau de poste, le lundi matin, avait déjà conduit le syndicat à faire grève, en septembre 2015.

“La Poste avait pris l’engagement, début octobre, d’analyser les activités et tâches réellement exécutées au bureau de Plozévet, explique le syndicat dans un communiqué. Elle n’a tenu compte d’aucune des revendications du personnel. Elle a représenté le même dossier à la consultation des représentants du personnel.”

Pour le syndicat CGT, la baisse des effectifs et la dégradation des conditions de travail du personnel ne sont plus tolérables. “La stratégie postale actuelle tend à rendre obsolète le réseau postal”, dénonce le syndicat qui réclame la reconnaissance du travail effectif et des contraintes liées à l’activité de l’agent, seul dans le bureau de Poste de Plozévet.