SMIC pouvoir d’achat

La hausse du Smic ? Juste et possible

Près d’un Français sur deux estiment justifiée la proposition portée par le candidat du Front de gauche de relever le Smic à 1 700 euros brut. Nécessaire pour faire reculer la pauvreté, cette mesure, jointe à une revalorisation globale des salaires, retraites et minima, est économiquement réaliste.

Écartée du débat par la plupart des candidats à la présidentielle, la question des salaires et du pouvoir d’achat est pourtant au cœur des préoccupations des électeurs. En prenant connaissance du sondage réalisé par l’institut CSA pour l’Humanité, on découvre sans doute l’une des principales raisons pour lesquelles ce sujet si sensible est maintenu sous le boisseau. Selon cette enquête, réalisée du 3 au 5 avril, 43 % des Français considèrent comme « justifiée » la proposition, défendue principalement par Jean-Luc Mélenchon, d’augmenter le Smic à 1 700 euros brut après l’élection, 42 % pensant le contraire. Sans surprise, les sympathisants du Front de gauche soutiennent en bloc (à 95 %) cette mesure. Mais, si le candidat socialiste ne prend aucun engagement précis en matière salariale – hormis celui de réunion une « conférence nationale » –, il est à noter qu’une nette majorité des sympathisants de gauche (65 %) ainsi que, en leur sein, des sympathisants socialistes (55 %) jugent aussi justifié de porter le Smic à 1 700 euros. Les jeunes (54 % chez les 18-24 ans), les employés (54 %) et les ouvriers (52 %) lui apportant l’appui le plus massif. Cette mesure serait-elle aussi économiquement réaliste que socialement nécessaire ? C’est la démonstration que nous faisons ici. En souhaitant qu’elle contribue à ouvrir le débat tabou.

La démonstration en 6 points : (télécharger en PDF)